PROJET PARCOURS TRANS 2017 #4 – Rap et Trans

En septembre 2017, Darren, Abdel, Alexandre, Juliana, Zariga, Nicolas et Kévin étaient des élèves de 2ème année de CAP Jardinier Paysagiste. Laurence, la professeure accompagnatrice souhaitait les faire travailler sur la question de la mémoire et des souvenirs. En prenant en compte leurs passions et envies, elle a essayé de trouver une expérience artistique qui pourrait leur plaire. Elle nous a donc contactés pour monter un Parcours Trans avec ses élèves.

Lors de la première rencontre avec les élèves, nous avons beaucoup parlé de rap : d’une part car ils en écoutaient tous et d’autre part car deux élèves ont parlé des chansons de rap qu’ils écrivaient ainsi que de leurs clips.

Lorsque nous avons construit ensemble leur programme Trans, ils ont choisi de venir le jeudi soir au festival puisque c’était la soirée qui proposait le plus d’artistes de rap. Ils ont d’ailleurs demandé des interviews d’artistes en conséquence : ABD et Layonz.

Seul.e ou à deux, ils ont produit plusieurs vidéos racontant leurs souvenirs. Et pour faire les choses bien jusqu’au bout : ils ont choisi de mettre des extraits de concerts filmés par Culturebox

Vous pouvez tout découvrir ici:

Bon visionnage !

 

Publicités

Parcours Trans & Saison 2016 #10 – « L’envers de grands événements »

« Nous sommes des élèves de 1ère ESb du lycée Jean-Marie de la Mennais. Notre classe est spéciale car c’est une classe culturelle. »

A l’initiative de leur professeur principale, les élèves de Retiers ont pu participer à un Parcours Trans et un Parcours Saison. Plusieurs rendez-vous ont donc marqué leur année. Discussions autour du festival, initiations à la technique et rencontres des salariés de l’Association Trans Musicales ont rythmé les neuf derniers mois des élèves. C’est sans compter les concerts pendant les Trans et, en mars dernier, à la Journée Des Musiques Actuelles à l’Ubu.

Capture d_écran 2017-06-04 à 22.23.18

Pour parler de leur expérience, ils ont choisi de partager leurs rencontres et leurs émotions sur ce blog.

Ils s’appellent Lucie, Amélie, Valentin, Corentin, Pierre, Roxane, Diane, Lucie, Bérénice, Valentin, Morgan, Marie, Louana, Morgane, Léa, Camille, Laura, Nabil, Jimmy, Elie, Ange, Marie, Romain, Mareva, Emma, Maelane, Maxence et Alexis. Au fil des articles et des vidéos que vous découvrirez, ils passent tous du rôle de journaliste au rôle d’interiewé, du rôle d’élève à celui de festivalier !

Belle découverte à tous !

 

 

Parcours Trans #3 – Journal scolaire du Collège le Chêne Vert à Bain de Bretagne

« Se mettre dans la peau des journalistes », c’est l’objectif que s’étaient fixés les élèves de cinquième et leurs professeurs du Collège Le Chêne Vert à Bain de Bretagne en venant aux Trans.

Les buts étaient multiples: ressentir l’ambiance d’un grand festival, mener des interviews, partager un moment en groupe.

Ce parcours Trans leur a permis de produire plusieurs articles pour alimenter le journal de leur collège et transmettre leur expérience aux autres élèves. Et pourquoi pas, leur donner envie !

Bonne lecture !

Capture d_écran 2017-05-17 à 17.01.49

 

Restitution Parcours Trans – Collège Chateaubourg

Retour sur les 36èmes Rencontres Trans Musicales. Les élèves du collège de Châteaubourg sont venus découvrir le festival et les métiers qui l’entourent. Nous vous proposons de découvrir le témoignage des deux professeurs référentes du projet ainsi que le travail des élèves :

Parcours Trans 2014 – Restitution de la classe DP3 du collège Pierre Olivier Malherbe de Chateaubourg.

college-chateaubourg1 college-chateaubourg2

 

Notre projet a été réalisé avec 20 collégiens de DP3 (Découverte Professionnelle 3 heures) du collège Pierre Olivier Malherbe de Châteaubourg.
En tant qu’enseignantes de DP3, nous avons pour mission de faire découvrir les différents secteurs du monde du travail à nos élèves volontaires pour cette option.
Cette année, nous avons décidé d’aborder tous les métiers qui peuvent couvrir un  événement culturel majeur de Rennes, les Transmusicales. C’est l’occasion, pour ce jeune public non citadin et peu enclin à participer à la vie culturelle rennaise, de faire de nombreuses découvertes, dans des domaines très variés.

Pour mener à bien notre projet, nous disposons seulement de deux heures hebdomadaires, sur une période de quatre semaines.
Nous leur avons d’abord proposé, en guise de préparation de la sortie du 05/12/2014,  une cyber enquête à partir du site de l’A.T.M qui leur a permis de découvrir l’association, son activité, ses projets et surtout de capter l’esprit des Trans. Nous avons également travaillé sur Google Maps pour localiser les différents lieux stratégiques des Trans dans la ville de Rennes.
Nous avons ensuite exploité les programmes des Trans : en fonction de nos contraintes de dates et d’horaires, ils ont dû chercher les groupes de musique qu’ils pourraient rencontrer et/ou voir sur scène. Ils ont pu ensuite prendre quelques renseignements sur les groupes concernés, et écouter un extrait de leur musique, grâce au matériel fourni par l’ATM : CD audio et brochure qui nous avaient été remis lors des réunions préparatoires à l’UBU.
Nous leur avons ensuite proposé de se positionner, en fonction de leur goûts, intérêts ou choix d’orientation sur l’un des trois domaines suivants : métiers artistiques ; métiers techniques ou métiers administratifs. Puis, chaque groupe a élaboré un questionnaire ciblé pour préparer les interviewes.
L’une de leurs missions était de découvrir le parcours de chacune des personnes rencontrées.

A l’issue de notre participation au festival des Trans, nous avons travaillé par groupe sur les captations sonores et sur les notes prises par les élèves. Tout ceci a servi de base pour développer et mieux connaître le métier d’ingénieur du son, de journaliste et de comptable. Nous avons par la suite rejoué des interviewes en imitant les différents acteurs rencontrés. Cette partie théâtrale a été improvisée mais s’est révélée très ludique et enrichissante. Elle nous a permis de constater que les élèves s’étaient vraiment bien approprié ce qu’ils avaient pu découvrir lors des Trans.
Parallèlement, chaque élève a été invité à restituer une impression liée à son ressenti lors des Trans.
Aucun élève ne connaissait les Trans et tous se sont rendu compte de la diversité des métiers concernés et de la complexité de l’organisation d’un tel événement, sans parler de leur coup de foudre musical. Ils semblent bien décidés à y revenir seuls !

Les professeurs du collège Chateaubourg.

Les élèves ont restitué leur travail sous forme d’exposés Prezi. Ils ont également travaillé avec le professeur d’Arts Plastiques sur des peintures sur T-shirt.

https://prezi.com/n4p7lyfcgxnx/transmusicales/?utm_campaign=share&utm_medium=copy

https://prezi.com/qgce9l2nsr16/impresions-des-trans/?utm_campaign=share&utm_medium=copy

https://prezi.com/-f_aywywlic6/trans/?utm_campaign=share&utm_medium=copy

college-chateaubourg4

Report – Conférence-Concert : Les Musiques Electroniques

Vendredi 10 octobre, à L’Aire Libre a eu lieu la première conférence-concert de la saison ; Pascal Bussy y présentait une conférence sur les musiques électroniques, suivi d’un concert du groupe Fragments et de DJ Azaxx qui illustraient ses propos en musique.

La séance scolaire, dans l’après midi a rassemblé plus de 200 personnes :  des patients du CMP de St Jacques De La Lande, des élèves de 3e des collèges Jean Moulin (St Jacques De La Lande), Les Chalais (Rennes) et de l’EREA Jean Bart (Redon), des élèves de 1eres du lycée Saint Joseph (Bruz), de 2nde et de 1eres et Terminales de l’option musique du lycée Bréquigny (Rennes). Ils ont donc pu découvrir cet univers particulier en commençant par les précurseurs, puis les évolutions techniques, pour arriver à un panorama des musiques électroniques d’aujourd’hui.

Le soir, environ 160 personnes sont venues écouter la conférence de Pascal Bussy et voir le concert de Fragments, suivi de DJ Azaxx dans un autre style, afin d’illustrer la diversité des musiques électroniques.

Retrouvez le dossier thématique ci dessous ou sur le site du Jeu de l’ouïe

Report – Les Journées du Patrimoine à l’Ubu

Dans le cadre des Journées du patrimoine, l’Ubu a ouvert ses portes aux structures scolaires et socio-culturelles pour des visites de la salle, qui accueillait pour l’occasion différentes expositions retraçants l’histoire des Trans et de l’Ubu.

Bache-Ubu_Web_def

Dans l’entrée, on pouvait retrouver des anciens programmes de l’Ubu, des noms d’artistes passés, et un historique de l’ouverture de la salle (1987) à aujourd’hui. Dans le bar étaient présentées des oeuvres acquises par l’ATM, des livres d’or signés par des artistes emblématiques et des vitrines avec les premiers événements organisés par l’association. Dans la salle, 35 photos étaient exposées, une par année, des premiers concerts à la Salle de la Cité avec des groupes d’abord locaux (Marquis de Sade, L’Ombre Jaune…) aux stars mondiales accueillies dans la Salle Omnisport (aujourd’hui le Liberté) puis au Parc Expo, avec des noms mythiques comme Bo Diddley, Nirvana, Daft Punk, Public Enemy, Beastie Boys… Dans le restaurant, une vidéo retraçant l’histoire des Rencontres Trans Musicales était projetée, avec des concerts et interviews d’artistes marquants.

De mercredi à vendredi, différents établissements ont pu visiter l’Ubu : l’école Camille Claudel, l’école Liberté, le Centre Social de Cleunay, le collège Morvan Lebesque (Mordelles), le lycée Bréquigny, le lycée Mendes France et le lycée Victor et Hélène Basch. Vous pouvez retrouver des impressions des lycéens sur leur visites ICI et ICI.

Le jeudi soir, le Blind Test 35 ans de Trans, animé par The 1969 Club, a attiré des habitués et curieux autour de morceaux de groupes passés aux Trans depuis 1979. Le vendredi soir avait lieu un plateau radio en partenariat avec Radio Campus et Canal B, qui donnait la parole à 3 groupes rennais : Mister Wallas, Güz II et Superets qui ont assuré chacun un showcase de 15 minutes, entrecoupés d’interventions d’acteurs culturels locaux.

Le week end, la salle était ouverte au public pour des visites libres ou guidées. La plupart des visiteurs ne connaissaient pas ou très peu cette salle, dédiées aux musiques actuelles depuis 1987. C’était donc l’occasion d’écouter les explications et anecdotes de Béatrice Macé (co-directrice de l’ATM depuis les débuts), de voir l’exposition, de découvrir les backstages, les loges et le restaurant…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous pouvez retrouvez les interviews d’artistes diffusées dans les loges ICI, celles de Jean-Louis Brossard, le programmateur ICI et découvrir l’histoire du festival sur le site www.memoires-de-trans.com

Report – Conférence–Concert : Les Musiques Electroniques

DSC00313

Dans le cadre du Jeu de l’ouïe, le programme d’éducation culturelle et artistique de l’ATM, des collégiens de 4ème et 3ème des collèges Victor Segalen de Chateaugiron, St Etienne  de Cesson-Sévigné et Bourchevreuil de Cesson-Sévigné se sont retrouvés le vendredi 13 juin au centre culturel de Cesson-Sévigné pour assister à une conférence de Pascal Bussy sur les musiques électroniques, suivi d’un concert avec les artistes Rennais Les Gordon et Astrodynamics.

Le conférencier a d’abord commencé par présenter les précurseurs des musiques électroniques, ces « chercheurs de son », qui expérimentaient dans leurs laboratoires (Stockhausen, Schaeffer, Varèse…), créant des œuvres très particulières, inhabituelles pour les élèves.

Un extrait sonore d’un morceau marquant de chaque artiste présenté était diffusé afin d’illustrer les explications, permettant de constater les changements et évolutions, selon l’époque (Milieu du XXe jusqu’à Aujourd’hui), et le genre musical (de la musique concrète à la techno en passant par l’ambient). Les collégiens, en grande forme, ont vivement réagi à ce qui a été dit et montré.

Ils ont pu écouter des instruments ou machines de toutes sortes, mesurer l’ampleur des progrès techniques, comprendre les aspects propres à cette culture ; comme le concept du non-musicien ou le choix fréquent de l’anonymat ; découvrir l’univers riche des musiques électroniques à l’aide d’images, de sons et de vidéos.

La conférence fut suivie d’un concert de Les Gordon, dans une veine pop/electronica, qui envoûta la salle avec ses mélodies légères et ses samples intemporels. Ensuite, ce fut Astrodynamics, avec sa New Wave enrichie de lourdes basses et de sa voix ténébreuse, qui pris le relais ; finissant par faire descendre quasiment tout le monde sur scène. Les lives ont été très appréciés par les collégiens qui ont montré beaucoup d’enthousiasme, en applaudissant, chantant et dansant.

La séance du soir était tous publics, une cinquantaine de personnes est venue assister à la conférence-concert, dans une ambiance beaucoup plus calme que l’après midi. Les gens ont apprécié la qualité de l’intervention de Pascal Bussy, ainsi que les concerts ; ils étaient ravis en sortant.