PROJET PARCOURS TRANS #10 – Graines de reporters

Chloé, Alexeï, Dimitri, Sarah,  Marie, Quentin, Emma, Killian Marie, Bryan, Kylian, Lou, Rowan, Ludwig, Romain, Valentin, Romy, Lucas sont des jeunes originaires de La Bouëxière ou de Ercé-prés-Liffré.  Accompagnés par Mélanie et Aurore, ils sont venus aux Trans. Le groupe a décidé de faire une vidéo pour raconter leur expérience : ils expliquent ce qu’ils ont préféré pendant leur séjour rennais, on découvre aussi leur interview avec No Mady, Jean-Louis Brossard qui raconte l’atmosphère Trans et pleins d’autres belles choses.

Cette vidéo, que les jeunes ont réalisée ensemble, marque le point de départ d’un projet qui s’inscrit sur le long terme : une web radio, réunissant les jeunes de Liffré-Cormier Communauté. Au « Pré du son » ou à « Quartiers d’été », ils ont pu renouveler l’expérience des jeunes reporters !

Capture d’écran 2018-08-27 à 16.35.31.png

Les jeunes et leurs animatrices avec Jean-Louis Brossard

Vous pouvez découvrir leurs nouvelles aventures ici !

Bon visionnage et belle route aux reporters !

Publicités

PROJET PARCOURS TRANS #6 – Reporters aux Trans

Léo, Lucas et Julie, accompagnés par Vincent-Jean, leur animateur ont vécu leurs premiers concerts et leur premier festival en décembre dernier.

Pour communiquer sur leur expérience et la faire partager aux autres personnes de l’espace jeunes de la Chapelle des Fougeretz ils ont pris leurs casquettes de reporters, à la rencontre du festival, de ses artistes et de ses organisateurs.

Cette vidéo retrace leur expérience, les moments de préparation, les moments d’émotions, les souvenirs en revenant !

Bonne diffusion !

PROJET PARCOURS TRANS #5 – JM’TRANS 2017

La première fois que nous avons rencontrer les jeunes du CDAS de Maurepas, ainsi que Lucie, Marie-Elodie et Marjorie (les assistantes sociales accompagnatrices), nous avons fait plusieurs jeux de présentation pour apprendre à nous connaître. Après la météo du jour de notre humeur, nous avons évoqué les grandes diversités de notre groupe : métiers, âges, vies et même langues parlées : matora, cingalais (Sri Lanka), pach tô (Afghanistan), comorien, malgache, pendjabi, lari (Iran/Perse), anglais, français, pakistanais, indie, breton…

Ensuite nous avons déambulé dans la pièce en exprimant les représentations de chacun sur les Trans Les mots qui ressortent de ce jeu sont : « musique », « découvertes », «culture », «diversité », « concerts », « amitiés », « danser », « rencontres », « festif », « ambiances », « scènes ».  Un peu comme si les Trans étaient un miroir de notre groupe.

Les jeunes ont  décidé pendant cette séance qu’ils avaient très envie de découvrir le festival qu’ils ne connaissaient pas encore. Ils avaient aussi tous envie de prendre des photos de leur expérience, mais avaient peur que leurs clichés ne soient pas à la hauteur de leurs souvenirs.

Alors comme joli prétexte, les jeunes ont suivi un atelier photo avant les Trans, afin d’être mieux préparés quand ils arriveraient au festival.

Mission réussie : les jeunes étaient comblés de l’expérience et nous ont transmis ce carnet photo d’une vingtaine de pages !

« C’était notre journée à nous »

« J’ai dansé, je me suis amusée »

« C’était génial »

 

PROJET PARCOURS TRANS 2017 #4 – Rap et Trans

En septembre 2017, Darren, Abdel, Alexandre, Juliana, Zariga, Nicolas et Kévin étaient des élèves de 2ème année de CAP Jardinier Paysagiste. Laurence, la professeure accompagnatrice souhaitait les faire travailler sur la question de la mémoire et des souvenirs. En prenant en compte leurs passions et envies, elle a essayé de trouver une expérience artistique qui pourrait leur plaire. Elle nous a donc contactés pour monter un Parcours Trans avec ses élèves.

Lors de la première rencontre avec les élèves, nous avons beaucoup parlé de rap : d’une part car ils en écoutaient tous et d’autre part car deux élèves ont parlé des chansons de rap qu’ils écrivaient ainsi que de leurs clips.

Lorsque nous avons construit ensemble leur programme Trans, ils ont choisi de venir le jeudi soir au festival puisque c’était la soirée qui proposait le plus d’artistes de rap. Ils ont d’ailleurs demandé des interviews d’artistes en conséquence : ABD et Layonz.

Seul.e ou à deux, ils ont produit plusieurs vidéos racontant leurs souvenirs. Et pour faire les choses bien jusqu’au bout : ils ont choisi de mettre des extraits de concerts filmés par Culturebox

Vous pouvez tout découvrir ici:

Bon visionnage !

 

PROJET PARCOURS TRANS 2017 #3 – une vidéo pour découvrir les Trans

La première fois que nous avons vu Raphaël, Clément, Ibounou et Maxime, nous avons parlé de musique, de jeux vidéos, de rap, de foot, de cuisine, de concerts et de plein d’autres choses. Nous avons échangé autour du mot festival, qui a été défini entre autres comme: « un endroit de partage », « quelque chose qui s’installe dans la ville », « où l’on fête l’amitié ».

iteprennes.JPG

Grâce aux bonnes idées des garçons, et avec l’aide de Léa, Sabrina et Erwan (les éducatrices et l’enseignant de l’ITEP d’Acigné qui ont porté le projet), l’envie de venir aux Trans et de faire une vidéo sur cette expérience est très vite ressortie.

Au fil du Parcours, le groupe a dessiné son programme: à quels concerts participer, quelles interviews d’artistes demander? quelles répétitions aller voir?

Des petites aventures de pique-nique, aux émotions des concerts, tout est raconté dans cette vidéo réalisée par les jeunes.

Bon visionnage !

Ouvertures de répétitions du groupe Fragments

Au mois de mai, les élèves de 3ème du collège les Chalais et de première du Lycée St-Joseph assistaient aux répétitions du groupe Fragments, en résidence à l’Ubu.

Le 18 mai 2015 à l’Ubu

Pour les collégiens, cette action venait conclure un parcours thématique riche autour de la langue anglaise. C’est donc, lors d’une après-midi grisonnante du mois de mai, que les élèves sont venus découvrir le travail des artistes.

Très attentifs, ils ont d’abord assisté au processus de création des artistes avant d’attendre, fébriles, pour poser leurs questions.

Une fois les instruments mis de côté, les questions ont fusé de toutes parts :

« D’où vient votre nom ? »

« Avez-vous des groupies ? »

« Quelles sont vos sources d’inspiration ? »

« Est-ce votre seul métier ? »

« Pourquoi n’y a-t-il pas de filles dans votre groupe ? »

Le flot de questions terminé, Fragments a alors proposé de leur faire écouter un nouveau morceau. Pendant ce temps, certains élèves ont souhaité accompagner l’ingénieur du son. Certains ont même pu contrôler quelques lumières à la régie.

Le 19 mai 2015 à l’Ubu

Pour les lycéens, la rencontre fut aussi intense. Timides, impressionnés et surtout très curieux, les élèves ont été tout de suite invités à monter sur scène pour observer les différents instruments. Les questions viennent naturellement :

« D’où proviennent les enregistrements ? »

« Comment peut-on qualifier votre musique ? »

« Qu’est ce que le statut d’intermittent ? Comment fait-on pour vivre sa vie de musicien ? »

« Pourquoi as-tu une boîte de pâté Hénaff* dans tes pédales d’effets de guitares ? »

Une fois le mystère de la boîte de pâté Hénaff résolu, les jeunes ont eux aussi eu la chance d’écouter de nouveaux morceaux en création.

 

Pour tous ces élèves il ne s’agissait pas de leur première rencontre avec le groupe, puisqu’ils avaient tous assisté à la conférence-concert « la musique électronique » à St-Jacques-de-la-Lande. Tous semblaient pressés de voir le groupe en création et conquis en repartant.

 

*Le mystère de la pédale d’effet « pâté Henaff » : Le guitariste de Fragments fabrique ses propres effets. Après avoir mangé le pâté que contenait la boîte de conserve, il recycle celle-ci. Depuis, il l’utilise en la branchant sur sa guitare pour produire un son « sale » et « caverneux ».

 

 

 

Les jeunes de l’Erea de Redon s’initient à la technique à l’Ubu

Le 28 avril 2015 à l’Ubu

Retour au mois d’avril, où huit jeunes de l’EREA de Redon viennent s’initier à l’installation technique d’un concert.

Mais tout d’abord, un EREA c’est quoi ?

C’est un Établissement Régional d’Enseignements Adaptés. L’établissement est composé d’un internat et c’est dans celui-ci que Stéphane (éducateur spécialisé) décide de monter un atelier batterie. Certains jeunes se sont inscris parce qu’ils connaissent l’instrument, ou par simple curiosité. C’est le début d’un parcours thématique autour de « la découverte de la pratique instrumentale ». Les jeunes auront notamment la chance de rencontrer le groupe Her juste avant leur premier concert et d’assister au concert d’Elecampane.

Actions !

Les jeunes, très motivés depuis le début du parcours, ont hâte de participer à l’initiation à la technique avec Tune, régisseur de l’Ubu. Ils ont même rapporté une guitare acoustique afin de la sonoriser. Quelques branchements plus tard, l’un des jeunes nous offre un showcase de guitare enflammé.

Mais c’est surtout le montage de la batterie qui attire l’attention du groupe. C’est la première fois qu’ils doivent décharger les différentes parties de l’instrument et les assembler pour former un tout. Tune les aide à placer et à brancher les différents micros. Grosse caisse, tom basse, caisse claire, il ne faut pas moins de six micros ! Mais cela ne  s’arrête pas  là : il faut placer les retours, faire la « balance« , découvrir la console son…

Les jeunes, absorbés par les explications de Tune, ne font pas attention à l’heure : c’est au bout de 2h00 qu’ils quittent l’Ubu.

Nous les croisons de nouveau, une semaine plus tard, lors du concert d’Elecampane et de Laetitia Sheriff. Ils nous disent qu’ils se sentent chez eux : il n’y a pas si longtemps, ce sont eux qui étaient sur la scène !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fuzeta en concert pour les primaires

Il est 14h à Rennes. Devant l’Ubu, des groupes d’enfants arrivent petit à petit. Ces élèves d’écoles primaires de l’agglomération rennaise vont assister à un concert de rock, le premier pour la plupart, et l’excitation se fait déjà sentir avant même l’entrée en salle. Pour rentrer, il doivent passer par la billetterie, puis se faire scanner le billet et ensuite se faire tamponner le poignet droit ; toutes ces habitudes des salles de concert, ils ne les connaissent pas, c’est justement l’occasion de les découvrir. Une fois rentrés, ils vont donc pouvoir déposer leurs affaires au vestiaire avant de se rendre devant la scène où le concert va bientôt commencer.

La salle désormais bien remplie, le groupe Fuzeta arrive sur le plateau sous les cris des enfants, bouillonnants d’une énergie qui ne demande qu’a être dépensée. Pour les musiciens, c’est une première de se retrouver devant un public aussi jeune. Les appréhensions s’envoleront devant l’enthousiasme des enfants, très réceptifs, qui reprennent en chœur des chansons du groupe, dansent et tapent dans leur mains systématiquement. On les sent conquis par cette pop aérienne et ces musiciens dont l’histoire fait partie intégrante du projet, et lorsque vient l’heure du rappel, ce sont des hurlements qui les retiennent sur scène.

A la fin du concert, les briquettes de jus de fruit et autres madeleines sont prises d’assaut, tout comme les membres du groupe quelques instants plus tard lorsqu’ils s’installent pour une séance de dédicaces au fond du bar. C’est presque l’émeute pour obtenir un autographe, mais ils finissent tous par repartir avec le leur.

Ont participé à cet événement des élèves des écoles primaires Ste Bernadette, St Michel, St Jean Ste Thérèse, Marcel Pagnol de Rennes et Les Landes de Chantepie. Certains (des élèves de Ste Bernadette et St Michel) avaient assisté au concert de Dad Rocks à la Cité lors des dernières Rencontres Trans Musicales.

Le prochain concert scolaire destiné au primaires sera le Lundi 30 mars à l’UBU avec le groupe Bikini Machine, qui viens de sortir un album.

  • Retrouvez le groupe Fuzeta sur Facebook
  • Retrouvez le report des journalistes de Ricard SA Live Music qui ont assisté au concert avant de filmer le groupe qui fait partie des 10 finalistes du prix.

Report : Des collégiens à la rencontre de Fuzeta

Vendredi dernier, au Centre Culturel Jovence à Louvigné du Désert, le groupe Fuzeta a rencontré des élèves de troisième du collège Julien Maunoir de Saint Georges de Reintembault.

Ils ont pu rencontrer les artistes, participer à une initiation à la technique, visiter le centre culturel, assister aux balances du groupe, puis au concert.

IMG_9741

La rencontre a commencé par quelques morceaux acoustiques afin d’introduire le dialogue.

Timides au début, les élèves ont rapidement accroché avec les musiciens très ouverts. Les questions allaient dans les deux sens, les élèves ont parlé de ce qu’ils écoutaient, les artistes ont expliqué leur parcours et répondu à des questions comme « D’où viens le nom ? » ou « Pourquoi utiliser l’anglais plutôt que le français ? ». Ils ont ensuite expliqué le fait que ce que joue chacun est au service du morceau global et montré leur manière de composer, à partir d’une idée pour arriver au morceau final.

Après cette rencontre, les élèves ont participé à une initiation à la technique dans le théâtre du centre culturel. Ils étaient séparés en deux groupes, son et lumières. Accompagnés par le régisseur de la salle, ils ont découvert les consoles en testant eux mêmes les réglages. En son, les élèves étaient à la régie et devaient réussir à sonoriser correctement la voix d’une de leur camarade sur scène. En lumière, chacun devait choisir deux couleurs qu’il enregistrait sur la mémoire de la console, pour ensuite éclairer un endroit précis de la scène.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les élèves ont également visité le centre culturel, et ont pu voir la grande salle, le local technique, les loges, les studios de répétitions, le backstage du théâtre. C’est le directeur qui leur a fait la visite, et leur a expliqué le fonctionnement de la structure ; de la location de matériel à la billetterie en passant par le catering.

Les élèves ont assisté aux balances du concert, afin de voir comment travaillent les techniciens pour donner le meilleur son possible à la fois aux musiciens et au public.

Pour finir, les musiciens ont joué leur set devant les collégiens, dans une bonne ambiance, les élèves reprenant les chansons déjà entendues dans la journée. Le concert fut suivi d’une séance de dédicace avec des fans très enthousiastes, depuis très actifs sur les réseaux sociaux. Les élèves étaient ravis, chacun repartant avec un poster dédicacé.

Fuzeta carré

Retrouvez Fuzeta aux Rencontres Trans Musicales de Rennes le vendredi 5 décembre à l’Etage.

Report – Ouverture de répétition avec Darjeeling Speech

Les élèves de l’option arts du spectacle du Lycée Agricole Théodore Monod (Le Rheu) ont assisté dans le cadre de leur parcours saison à l’ouverture d’une répétition de Darjeeling Speech, groupe accompagné par l’ATM qui prépare son concert pour les Rencontres Trans Musicales.

Saf

Ils ont discuté avec Safirius, le leader du groupe, qui a répondu à leurs questions sur la création artistique, de l’écriture des textes à la scénographie.

Ils ont ensuite assisté à la répétition du groupe ; malgré quelques problèmes techniques, les musiciens ont joué des morceaux en vue du filage le soir même, ce qui a permis aux élèves de voir comment les musiciens et techniciens travaillent et communiquent entre eux pour arriver au set final.

 

Vous pouvez retrouver le groupe Darjeeling Speech aux Rencontres Trans Musicales de Rennes le vendredi 5 décembre à l’Etage.

Report – Conférence-Concert : Les Musiques Electroniques

Vendredi 10 octobre, à L’Aire Libre a eu lieu la première conférence-concert de la saison ; Pascal Bussy y présentait une conférence sur les musiques électroniques, suivi d’un concert du groupe Fragments et de DJ Azaxx qui illustraient ses propos en musique.

La séance scolaire, dans l’après midi a rassemblé plus de 200 personnes :  des patients du CMP de St Jacques De La Lande, des élèves de 3e des collèges Jean Moulin (St Jacques De La Lande), Les Chalais (Rennes) et de l’EREA Jean Bart (Redon), des élèves de 1eres du lycée Saint Joseph (Bruz), de 2nde et de 1eres et Terminales de l’option musique du lycée Bréquigny (Rennes). Ils ont donc pu découvrir cet univers particulier en commençant par les précurseurs, puis les évolutions techniques, pour arriver à un panorama des musiques électroniques d’aujourd’hui.

Le soir, environ 160 personnes sont venues écouter la conférence de Pascal Bussy et voir le concert de Fragments, suivi de DJ Azaxx dans un autre style, afin d’illustrer la diversité des musiques électroniques.

Retrouvez le dossier thématique ci dessous ou sur le site du Jeu de l’ouïe

Report – Les Journées du Patrimoine à l’Ubu

Dans le cadre des Journées du patrimoine, l’Ubu a ouvert ses portes aux structures scolaires et socio-culturelles pour des visites de la salle, qui accueillait pour l’occasion différentes expositions retraçants l’histoire des Trans et de l’Ubu.

Bache-Ubu_Web_def

Dans l’entrée, on pouvait retrouver des anciens programmes de l’Ubu, des noms d’artistes passés, et un historique de l’ouverture de la salle (1987) à aujourd’hui. Dans le bar étaient présentées des oeuvres acquises par l’ATM, des livres d’or signés par des artistes emblématiques et des vitrines avec les premiers événements organisés par l’association. Dans la salle, 35 photos étaient exposées, une par année, des premiers concerts à la Salle de la Cité avec des groupes d’abord locaux (Marquis de Sade, L’Ombre Jaune…) aux stars mondiales accueillies dans la Salle Omnisport (aujourd’hui le Liberté) puis au Parc Expo, avec des noms mythiques comme Bo Diddley, Nirvana, Daft Punk, Public Enemy, Beastie Boys… Dans le restaurant, une vidéo retraçant l’histoire des Rencontres Trans Musicales était projetée, avec des concerts et interviews d’artistes marquants.

De mercredi à vendredi, différents établissements ont pu visiter l’Ubu : l’école Camille Claudel, l’école Liberté, le Centre Social de Cleunay, le collège Morvan Lebesque (Mordelles), le lycée Bréquigny, le lycée Mendes France et le lycée Victor et Hélène Basch. Vous pouvez retrouver des impressions des lycéens sur leur visites ICI et ICI.

Le jeudi soir, le Blind Test 35 ans de Trans, animé par The 1969 Club, a attiré des habitués et curieux autour de morceaux de groupes passés aux Trans depuis 1979. Le vendredi soir avait lieu un plateau radio en partenariat avec Radio Campus et Canal B, qui donnait la parole à 3 groupes rennais : Mister Wallas, Güz II et Superets qui ont assuré chacun un showcase de 15 minutes, entrecoupés d’interventions d’acteurs culturels locaux.

Le week end, la salle était ouverte au public pour des visites libres ou guidées. La plupart des visiteurs ne connaissaient pas ou très peu cette salle, dédiées aux musiques actuelles depuis 1987. C’était donc l’occasion d’écouter les explications et anecdotes de Béatrice Macé (co-directrice de l’ATM depuis les débuts), de voir l’exposition, de découvrir les backstages, les loges et le restaurant…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous pouvez retrouvez les interviews d’artistes diffusées dans les loges ICI, celles de Jean-Louis Brossard, le programmateur ICI et découvrir l’histoire du festival sur le site www.memoires-de-trans.com

Report – Des lycéens aux Journées du Patrimoine (Partie II)

Compte rendu des élèves des 2ndesGT MPS du Lycée Pierre Mendes France de Rennes de leur visite des portes ouvertes de l’UBU organisées par l’ATM dans le cadre des journées européennes du patrimoine.

Visite de l’Ubu lors des journées du patrimoine

Un groupe de seconde ayant choisi l’enseignement d’exploration Méthodes et Pratiques Scientifiques (MPS) au Lycée Pierre Mendes France de Rennes s’est rendu en bus à l’Ubu le jeudi 18 septembre 2014 en début d’après-midi pour visiter pendant une heure et demie l’exposition « Ubu ouvre tes portes » retraçant le travail de l’Association Trans Musicales (ATM) sur L’Ubu et sur les Rencontres Trans Musicales de Rennes.

Cette visite, inscrite dans les journées du patrimoine, est la première des trois étapes mises en place entre l’ATM et le lycée dans le cadre du projet « Retransmission Musicale » mené dans le cadre de l’enseignement MPS.

Les 21 élèves ont été scindés en deux groupes, l’un visitant l’exposition dans la salle de concert pendant que l’autre visionnait le film d’archives documentaires de TV Rennes 35 retraçant quelques moments marquants du festival.

Chacun des groupes était accompagné par un enseignant et suivait la présentation de l’exposition, guidé par un membre de l’équipe ATM.

Voici, regroupés ci-dessous, les impressions et commentaires des élèves et de leurs accompagnateurs :

Prénom Impressions et Commentaires
Amaury Intéressant, j’ai découvert un nouveau milieu du « TNB », j’y retournerai.
Ma el Très intéressant avec une ambiance très sympa, je reviendrai
Pierre Intéressant, cultivant, je le conseillerai à mes amis.
Malo super lieu où sont passés de nombreux très grands groupes, très enrichissant et j’y retournai dès que possible.
Etienne Très intéressant, bonnes explications sur les grands artistes qui y sont venus dans une petite salle comme celle la.
Axelle C’était vraiment super, je ne pensais pas que autant de groupes connus ont pu jouer dans cette association. Très belle sortie !
Ismaëlo C était cool
Pierre Je ne pensais pas découvrir une aussi petite salle où ont joué de si grands groupes ! Très bonne visite !
Enzo Bonne visite salle trop petite et pas assez de lumière
Camille Bien.
Rémi Bonne visite malgré que ce n’est pas le style d’endroit que je fréquente habituellement.
Elisa C’était bien mais le film était trop long…
Marine C’était bien il y avait une bonne ambiance
Julian C’était bien j’ai appris beaucoup de choses mais j’aurai aimé écouter plus de musique (plus longtemps).
Jeremy Bonne visite malgré le film qui est un peu long et répétitif.
Francois Visite intéressante dans un endroit que je ne connaissais pas.
Emma C’était bien de découvrir des choses sur cette salle mythique ! Je recommande.
Amanda J’ai trouvé la visite ludique et intéressante
Maï Visite très intéressante d’un lieu qui m’était inconnu.
Clara J’ai trouvé très intéressant de découvrir de nouveaux artistes ou d’en redécouvrir.
Suzanne C’était bien et intéressant.
J.Le Pape Que de souvenirs ! Une présentation attractive des actions menées sur déjà tant de décennies.
G.Vallet Belle découverte, endroit insolite avec une âme ! merci pour la visite.

 

 

 

Report – Des lycéens aux Journées du Patrimoine (Partie I)

Compte rendu des élèves de la 1STMG2 du Lycée Victor et Hélène Basch de Rennes de leur visite des portes ouvertes de l’UBU organisées par l’ATM dans le cadre des journées européennes du patrimoine.

Visite de l’UBU – Exposition

« Tout est petit. J’ai été surprise en découvrant la salle. J’ai du mal a imaginer 500 personnes dans cet espace. J’imaginais une plus grande salle de concerts.

Avant cette sortie, je ne connaissais pas la salle de l’UBU.

L’intérieur est magnifique ; on ne perçoit pas directement que c’est une salle de concert.

J’ai été surprise du nombre d’artistes qui sont venus à l’UBU. L’UBU est très « classe », cela donne envie d’y aller.

J’ai aussi découvert que cette salle n’était pas seulement une salle de concerts, mais qu’elle pouvait également accueillir des expositions, telle que celle qui se déroule actuellement [journées européennes du patrimoine] rendant hommage aux Transmusicales à l’aide d’une succession de photos de la première représentation à la dernière en date tout en nous faisant écouter un extrait des chansons jouées par les artistes. Les archives étaient à mon goût bien choisies.

J’ai été étonné aussi d’apprendre que les programmations soient faites par la même personne depuis le début des Transmusicales… que différents styles de musiques se côtoient. J’ai pu découvrir des artistes dont j’ignorais tout d’eux, des musiques que je n’écoute pas, ce qui est une bonne idée je trouve.

IMG_9586Je ne savais pas non plus que cet espace était visitable par des groupes scolaires. Je trouve que c’est une très bonne idée, au vue de la quantité de choses que nous ignorions sur l’association, le festival et pleins d’autres aspects.

Grâce à cette visite, j’ai pu voir comment se déroulait les concerts le soir, le nombre de personnes qui pouvait rentrer dans la salle, par où les chanteurs, compositeurs… montaient sur scène. J’ai bien aimé, tout était clair et bien expliqué.

J’ai bien aimé l’endroit, l’histoire du lieu (assez bien expliquée par ailleurs), l’ambiance et cela m’a donné envie d’aller au Transmusicales. C’est convivial.

J’aimerai participer à un concert à l’Ubu et aller au TRANS, c’est une expérience à vivre. C’était bien d’avoir accès à toutes ces informations sur cette association et voir les livres d’or de quelques artistes. »

 

Vidéo – TV Rennes 35 Bretagne

« La deuxième partie était totalement différente de la première. Lors de la première, nous bougions ce qui nous permettait de rester éveiller et de bien écouter ce que le « guide » nous racontait au sujet de l’histoire de l’UBU et des Transmusicales. La vidéo était un peu « endormante » par moment, bien qu’informative.

L’information avait déjà été donnée durant la première partie de la visite.

Ce fut comme un complément de la première partie de la visite passée.

J’ai trouvé cela long.

Cela m’a permis de voir l’évolution des Transmusicales et de voir les différents styles de musiques qu’il pouvait y avoir ».

Conclusion :

« Dans l’ensemble, c’était une visite assez sympathique. La présentation des archives était très bien faite et leur mise en valeur intéressante.

J’aurais bien aimé demander quelles valeurs l’association ATM souhaitait transmettre en participant à ces journées du patrimoine. »

Tumblr Parcours – Regards de jeunes sur des festivals de Rennes Métropole

Parcours est un dispositif de « médiation culturelle », soutenu par Rennes Métropole et piloté par le CRIJ Bretagne, qui permet à de nombreux jeunes de découvrir l’univers des festivals « Mettre en Scène » (novembre 2012), « Rencontres Trans Musicales » (décembre 2012), « Travelling » (février 2013) et « Mythos » (avril 2013).

tumblr_mnmj0pRiTy1sttxewo4_1280

Accompagnés par les équipements socioculturels de Rennes et Rennes Métropole qu’ils fréquentent, les jeunes âgés de 16 à 25 ans proposent un projet culturel dont la réalisation justifie un accès  privilégié au festival. Les projets doivent porter sur l’un des aspects ou métiers du festival (artistes programmés, technique, presse, production, organisation, etc…) et se traduisent par des présentations écrites, photos, vidéo, internet, radio… qui font ensuite l’objet d’une restitution publique.

Le Blog –> http://parcoursrm.tumblr.com/

Report – Conférence–Concert : Les Musiques Electroniques

DSC00313

Dans le cadre du Jeu de l’ouïe, le programme d’éducation culturelle et artistique de l’ATM, des collégiens de 4ème et 3ème des collèges Victor Segalen de Chateaugiron, St Etienne  de Cesson-Sévigné et Bourchevreuil de Cesson-Sévigné se sont retrouvés le vendredi 13 juin au centre culturel de Cesson-Sévigné pour assister à une conférence de Pascal Bussy sur les musiques électroniques, suivi d’un concert avec les artistes Rennais Les Gordon et Astrodynamics.

Le conférencier a d’abord commencé par présenter les précurseurs des musiques électroniques, ces « chercheurs de son », qui expérimentaient dans leurs laboratoires (Stockhausen, Schaeffer, Varèse…), créant des œuvres très particulières, inhabituelles pour les élèves.

Un extrait sonore d’un morceau marquant de chaque artiste présenté était diffusé afin d’illustrer les explications, permettant de constater les changements et évolutions, selon l’époque (Milieu du XXe jusqu’à Aujourd’hui), et le genre musical (de la musique concrète à la techno en passant par l’ambient). Les collégiens, en grande forme, ont vivement réagi à ce qui a été dit et montré.

Ils ont pu écouter des instruments ou machines de toutes sortes, mesurer l’ampleur des progrès techniques, comprendre les aspects propres à cette culture ; comme le concept du non-musicien ou le choix fréquent de l’anonymat ; découvrir l’univers riche des musiques électroniques à l’aide d’images, de sons et de vidéos.

La conférence fut suivie d’un concert de Les Gordon, dans une veine pop/electronica, qui envoûta la salle avec ses mélodies légères et ses samples intemporels. Ensuite, ce fut Astrodynamics, avec sa New Wave enrichie de lourdes basses et de sa voix ténébreuse, qui pris le relais ; finissant par faire descendre quasiment tout le monde sur scène. Les lives ont été très appréciés par les collégiens qui ont montré beaucoup d’enthousiasme, en applaudissant, chantant et dansant.

La séance du soir était tous publics, une cinquantaine de personnes est venue assister à la conférence-concert, dans une ambiance beaucoup plus calme que l’après midi. Les gens ont apprécié la qualité de l’intervention de Pascal Bussy, ainsi que les concerts ; ils étaient ravis en sortant.

Concerts scolaires avec Le Vasco à l’Ubu

La semaine dernière, les écoliers de primaires et leurs aînés lycéens ont été impressionnés par la performance de Le Vasco entre électro, hip et trip-hop, hardrock ou rock.

Lundi 14 avril, concert pour les élèves d’écoles primaires

Mardi 15 avril, concert pour les lycéens

Les enfants du centre de loisirs Jacques Prévert à la découverte de Piano Chat

Deux fois par an, une dizaine d’enfants des ALSH (Accueil de Loisirs Sans Hébergement) de la ville de Rennes ayant entre 8 et 10 ans participent à des parcours musique.

Sur 4 mercredis, ils participent à des actions proposées successivement par l’Opéra, l’OSB (Orchestre Symphonique de Bretagne), le Conservatoire de Rennes et l’ATM.

Ce sont des enfants de l’ALSH Jacques Prévert de Rennes qui ont participé à ce parcours du mois d’avril clôturé à l’Ubu le mercredi 9 avril.

Lors de ce dernier mercredi, les enfants ont passé 1h30 sur la scène de l’Ubu avec l’artiste Piano Chat et un musicien du groupe The Finkielkrauts.

Les deux musiciens leur ont d’abord fait écouter les sons produits par leurs divers instruments (guitare, basse, synthétiseurs, MPC…).

Ensuite, ils leur ont expliqué ce qu’était une pédale d’effet. Les enfants ont pu alors écouter les changements de sonorité des précédents instruments une fois qu’on leur ajoutait des effets.

Après que les enfants aient essayé tous les instruments et pédales d’effet, ils ont créé deux morceaux, un autour de la thématique de l’espace et l’autre de la jungle.

Et pour terminer l’après-midi en beauté, ils ont pu danser sur les morceaux qu’ils venaient juste de créer.

 

Journée de découverte des musiques actuelles autour des Juveniles

Mardi 18 février avait lieu une journée de découvertes des musiques actuelles en partenariat avec la Bibliothèque des Champs Libres. Y participaient 5 collèges de la région : les Chalais de Rennes, Morvan Lebesque de Mordelles, St Joseph de Bruz, Roger Vercel de Dinan et Gérard de Nerval de Vitré.

230 élèves étaient réunis dans la matinée à la salle de conférence des Champs Libres pour une rencontre autour des musiques actuelles, un entretien avec les discothécaires du pôle « Musiques » puis un échange avec les Juveniles. Le groupe donnait un concert l’après-midi même à l’Ubu pour les élèves présents ce jour là.JUVENILES-3 © Yann Morrison

Histoire des musiques actuelles

Pendant 1h30, Jérôme Rousseaux a présenté les différents courants des musiques actuelles en commençant par expliquer la différence entre celles-ci et les musiques dites « savantes ».

Blues, jazz, rock, soul, funk ou encore rap, chaque famille musicale a été passée en revue avec à l’appui des extraits audios ou vidéos (Cesaria Evora, Nirvana, Brel ou encore James Brown).

Une place toute particulière a été accordée à la musique électronique du fait de la venue du groupe de pop-électro : les Juveniles.

Le conférencier a également parlé du travail de l’artiste, de la rencontre avec le public (comment se fait-elle ? Quelles différences depuis l’arrivée d’internet, les différents médias à disposition des artistes, etc.), du code de comportement pendant les concerts (selon le lieu, le genre de musique ou d’artistes présents sur scène) et a terminé sa conférence en sensibilisant les collégiens aux risques auditifs.

Un conseil à retenir de cet entretien : «  Restez Curieux », conseil que répètera souvent Jérôme Rousseaux au cours de sa conférence pour inciter les élèves à « voir ailleurs », emprunter des cds aux Champs Libres, écouter d’autres univers musicaux que ceux proposés par les radios.

Après une courte pause, deux discothécaires du pôle « Musiques » des Champs Libres ont expliqué leur travail, leur parcours, ou encore leur choix et goûts musicaux et ont répondu avec attention aux différentes questions des élèves.

Arrivée très attendue des Juveniles.

C’est sous les applaudissements que les membres des Juveniles sont arrivés en fin de matinée, dans la salle de conférence des Champs Libres, pour répondre aux questions de Jérôme Rousseaux et des collégiens.

Ont été abordées les influences musicales du groupe (LCD Soundsystem, New Order, The Smiths) mais aussi littéraires (George Orwell, Jack Kerouac) puis les élèves ont, un à un, très impatients, posé des questions au groupe.

Très pertinents, les élèves ont posé des questions très différentes les unes des autres. De l’âge à partir duquel ils ont commencé à jouer à leur style vestimentaire en passant par le choix de la langue anglaise et de la musique électronique. Ou encore sur leur vie en tant que musiciens, rien n’a semblé échapper à des élèves curieux de tout.

Un vent de jeunesse à l’Ubu

Après avoir joué la veille devant des primaires, les Juveniles jouaient durant 1 heure à l’Ubu devant des collégiens impatients, la plupart ne connaissant que de nom ou de réputation le groupe rennais : « on en a entendu parler aux Trans.»

Après une demie-heure d’attente, le temps que chaque collégien puisse se faire une place au sein de la salle, le concert des Juveniles commence enfin à 14 heures. 1h de pop-électro résonne alors dans la salle pour le plus grand bonheur des collégiens.

Interrogés à la fin du concert, tous semblent avoir passé un excellent moment et découvert une musique certes inconnue mais qu’ils ont « adoré » : « on a tous dansé », « tout le monde a trouvé ça cool », « ça bougeait !! », « ça change de ce qu’on écoute mais c’est super bien ! »

Quant aux Juveniles eux-mêmes, ils avouent oublier qu’ils ne sont pas en condition de concert habituel (public jeune ne connaissant pas leur musique, concert donné l’après midi) mais aiment autant jouer devant ce public que devant celui « habituel de leur concert ». « On a passé un super moment, c’est à la fois marrant et excitant» dixit le bassiste.

« Restez Curieux »

Si lors de la conférence et de l’entretien avec les Juveniles, il a été conseillé aux jeunes de « restez curieux », c’est bien cette curiosité qui les a animé lors de cette journée, autant le matin que l’après midi. Beaucoup d’élèves ont apprécié la conférence sur les musiques actuelles, qui faisait également référence à leurs cours de musique, ont dit avoir «appris beaucoup sur les différents courants musicaux » ainsi que sur « la vie des artistes » et si la plupart connaissaient ces courants, ils ont découvert avec joie les Juveniles, et vont sans doute aiguiser leur curiosité après une journée pleine de découvertes à tout niveau.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jeanne Paqué

Concert scolaire de Juveniles à l’Ubu

Lundi 17 février, un peu plus de 200 élèves d’écoles primaires ayant entre 8 et 10 ans sont venus assister à un concert du groupe rennais Juveniles à l’Ubu.

Ces élèves venaient des écoles Vert Buisson et Jacques Prévert de Bruz, Jules Ferry, Tregain, Léon Grimault et Marcel Pagnol de Rennes.

Comme tous les spectateurs habituels de l’Ubu, les enfants ont retiré leur billet à la billetterie, fait scanner leur billet par l’agent de sécurité, déposé leur manteau au vestiaire, attendu le début du concert sur fond de musique passée par un DJ, découvert le concert d’un groupe ne jouant pas habituellement seulement devant des enfants et pu discuter de leurs impressions à la fin du concert autour d’un verre de jus de fruit. Les plus fans seront même repartis avec des autographes des musiciens.

Certains aspects du concert étaient tout de même spécialement adaptés à leur âge : la durée du concert était réduite et le volume sonore également.

A entendre les cris et à voir les enfants danser, le concert des Juveniles aura été très apprécié par ce jeune public !

Capture d’écran 2014-02-24 à 17.59.31 Capture d’écran 2014-02-24 à 17.59.19