PROJET PARCOURS TRANS #6 – Reporters aux Trans

Léo, Lucas et Julie, accompagnés par Vincent-Jean, leur animateur ont vécu leurs premiers concerts et leur premier festival en décembre dernier.

Pour communiquer sur leur expérience et la faire partager aux autres personnes de l’espace jeunes de la Chapelle des Fougeretz ils ont pris leurs casquettes de reporters, à la rencontre du festival, de ses artistes et de ses organisateurs.

Cette vidéo retrace leur expérience, les moments de préparation, les moments d’émotions, les souvenirs en revenant !

Bonne diffusion !

Publicités

PROJET PARCOURS TRANS 2017 #3 – une vidéo pour découvrir les Trans

La première fois que nous avons vu Raphaël, Clément, Ibounou et Maxime, nous avons parlé de musique, de jeux vidéos, de rap, de foot, de cuisine, de concerts et de plein d’autres choses. Nous avons échangé autour du mot festival, qui a été défini entre autres comme: « un endroit de partage », « quelque chose qui s’installe dans la ville », « où l’on fête l’amitié ».

iteprennes.JPG

Grâce aux bonnes idées des garçons, et avec l’aide de Léa, Sabrina et Erwan (les éducatrices et l’enseignant de l’ITEP d’Acigné qui ont porté le projet), l’envie de venir aux Trans et de faire une vidéo sur cette expérience est très vite ressortie.

Au fil du Parcours, le groupe a dessiné son programme: à quels concerts participer, quelles interviews d’artistes demander? quelles répétitions aller voir?

Des petites aventures de pique-nique, aux émotions des concerts, tout est raconté dans cette vidéo réalisée par les jeunes.

Bon visionnage !

Ouvertures de répétitions du groupe Fragments

Au mois de mai, les élèves de 3ème du collège les Chalais et de première du Lycée St-Joseph assistaient aux répétitions du groupe Fragments, en résidence à l’Ubu.

Le 18 mai 2015 à l’Ubu

Pour les collégiens, cette action venait conclure un parcours thématique riche autour de la langue anglaise. C’est donc, lors d’une après-midi grisonnante du mois de mai, que les élèves sont venus découvrir le travail des artistes.

Très attentifs, ils ont d’abord assisté au processus de création des artistes avant d’attendre, fébriles, pour poser leurs questions.

Une fois les instruments mis de côté, les questions ont fusé de toutes parts :

« D’où vient votre nom ? »

« Avez-vous des groupies ? »

« Quelles sont vos sources d’inspiration ? »

« Est-ce votre seul métier ? »

« Pourquoi n’y a-t-il pas de filles dans votre groupe ? »

Le flot de questions terminé, Fragments a alors proposé de leur faire écouter un nouveau morceau. Pendant ce temps, certains élèves ont souhaité accompagner l’ingénieur du son. Certains ont même pu contrôler quelques lumières à la régie.

Le 19 mai 2015 à l’Ubu

Pour les lycéens, la rencontre fut aussi intense. Timides, impressionnés et surtout très curieux, les élèves ont été tout de suite invités à monter sur scène pour observer les différents instruments. Les questions viennent naturellement :

« D’où proviennent les enregistrements ? »

« Comment peut-on qualifier votre musique ? »

« Qu’est ce que le statut d’intermittent ? Comment fait-on pour vivre sa vie de musicien ? »

« Pourquoi as-tu une boîte de pâté Hénaff* dans tes pédales d’effets de guitares ? »

Une fois le mystère de la boîte de pâté Hénaff résolu, les jeunes ont eux aussi eu la chance d’écouter de nouveaux morceaux en création.

 

Pour tous ces élèves il ne s’agissait pas de leur première rencontre avec le groupe, puisqu’ils avaient tous assisté à la conférence-concert « la musique électronique » à St-Jacques-de-la-Lande. Tous semblaient pressés de voir le groupe en création et conquis en repartant.

 

*Le mystère de la pédale d’effet « pâté Henaff » : Le guitariste de Fragments fabrique ses propres effets. Après avoir mangé le pâté que contenait la boîte de conserve, il recycle celle-ci. Depuis, il l’utilise en la branchant sur sa guitare pour produire un son « sale » et « caverneux ».