PROJET PARCOURS TRANS #10 – Graines de reporters

Chloé, Alexeï, Dimitri, Sarah,  Marie, Quentin, Emma, Killian Marie, Bryan, Kylian, Lou, Rowan, Ludwig, Romain, Valentin, Romy, Lucas sont des jeunes originaires de La Bouëxière ou de Ercé-prés-Liffré.  Accompagnés par Mélanie et Aurore, ils sont venus aux Trans. Le groupe a décidé de faire une vidéo pour raconter leur expérience : ils expliquent ce qu’ils ont préféré pendant leur séjour rennais, on découvre aussi leur interview avec No Mady, Jean-Louis Brossard qui raconte l’atmosphère Trans et pleins d’autres belles choses.

Cette vidéo, que les jeunes ont réalisée ensemble, marque le point de départ d’un projet qui s’inscrit sur le long terme : une web radio, réunissant les jeunes de Liffré-Cormier Communauté. Au « Pré du son » ou à « Quartiers d’été », ils ont pu renouveler l’expérience des jeunes reporters !

Capture d’écran 2018-08-27 à 16.35.31.png

Les jeunes et leurs animatrices avec Jean-Louis Brossard

Vous pouvez découvrir leurs nouvelles aventures ici !

Bon visionnage et belle route aux reporters !

Publicités

PROJET PARCOURS TRANS #6 – Reporters aux Trans

Léo, Lucas et Julie, accompagnés par Vincent-Jean, leur animateur ont vécu leurs premiers concerts et leur premier festival en décembre dernier.

Pour communiquer sur leur expérience et la faire partager aux autres personnes de l’espace jeunes de la Chapelle des Fougeretz ils ont pris leurs casquettes de reporters, à la rencontre du festival, de ses artistes et de ses organisateurs.

Cette vidéo retrace leur expérience, les moments de préparation, les moments d’émotions, les souvenirs en revenant !

Bonne diffusion !

PROJET PARCOURS TRANS #5 – JM’TRANS 2017

La première fois que nous avons rencontrer les jeunes du CDAS de Maurepas, ainsi que Lucie, Marie-Elodie et Marjorie (les assistantes sociales accompagnatrices), nous avons fait plusieurs jeux de présentation pour apprendre à nous connaître. Après la météo du jour de notre humeur, nous avons évoqué les grandes diversités de notre groupe : métiers, âges, vies et même langues parlées : matora, cingalais (Sri Lanka), pach tô (Afghanistan), comorien, malgache, pendjabi, lari (Iran/Perse), anglais, français, pakistanais, indie, breton…

Ensuite nous avons déambulé dans la pièce en exprimant les représentations de chacun sur les Trans Les mots qui ressortent de ce jeu sont : « musique », « découvertes », «culture », «diversité », « concerts », « amitiés », « danser », « rencontres », « festif », « ambiances », « scènes ».  Un peu comme si les Trans étaient un miroir de notre groupe.

Les jeunes ont  décidé pendant cette séance qu’ils avaient très envie de découvrir le festival qu’ils ne connaissaient pas encore. Ils avaient aussi tous envie de prendre des photos de leur expérience, mais avaient peur que leurs clichés ne soient pas à la hauteur de leurs souvenirs.

Alors comme joli prétexte, les jeunes ont suivi un atelier photo avant les Trans, afin d’être mieux préparés quand ils arriveraient au festival.

Mission réussie : les jeunes étaient comblés de l’expérience et nous ont transmis ce carnet photo d’une vingtaine de pages !

« C’était notre journée à nous »

« J’ai dansé, je me suis amusée »

« C’était génial »

 

PROJET PARCOURS TRANS 2017 #4 – Rap et Trans

En septembre 2017, Darren, Abdel, Alexandre, Juliana, Zariga, Nicolas et Kévin étaient des élèves de 2ème année de CAP Jardinier Paysagiste. Laurence, la professeure accompagnatrice souhaitait les faire travailler sur la question de la mémoire et des souvenirs. En prenant en compte leurs passions et envies, elle a essayé de trouver une expérience artistique qui pourrait leur plaire. Elle nous a donc contactés pour monter un Parcours Trans avec ses élèves.

Lors de la première rencontre avec les élèves, nous avons beaucoup parlé de rap : d’une part car ils en écoutaient tous et d’autre part car deux élèves ont parlé des chansons de rap qu’ils écrivaient ainsi que de leurs clips.

Lorsque nous avons construit ensemble leur programme Trans, ils ont choisi de venir le jeudi soir au festival puisque c’était la soirée qui proposait le plus d’artistes de rap. Ils ont d’ailleurs demandé des interviews d’artistes en conséquence : ABD et Layonz.

Seul.e ou à deux, ils ont produit plusieurs vidéos racontant leurs souvenirs. Et pour faire les choses bien jusqu’au bout : ils ont choisi de mettre des extraits de concerts filmés par Culturebox

Vous pouvez tout découvrir ici:

Bon visionnage !

 

PROJET PARCOURS TRANS 2017 #3 – une vidéo pour découvrir les Trans

La première fois que nous avons vu Raphaël, Clément, Ibounou et Maxime, nous avons parlé de musique, de jeux vidéos, de rap, de foot, de cuisine, de concerts et de plein d’autres choses. Nous avons échangé autour du mot festival, qui a été défini entre autres comme: « un endroit de partage », « quelque chose qui s’installe dans la ville », « où l’on fête l’amitié ».

iteprennes.JPG

Grâce aux bonnes idées des garçons, et avec l’aide de Léa, Sabrina et Erwan (les éducatrices et l’enseignant de l’ITEP d’Acigné qui ont porté le projet), l’envie de venir aux Trans et de faire une vidéo sur cette expérience est très vite ressortie.

Au fil du Parcours, le groupe a dessiné son programme: à quels concerts participer, quelles interviews d’artistes demander? quelles répétitions aller voir?

Des petites aventures de pique-nique, aux émotions des concerts, tout est raconté dans cette vidéo réalisée par les jeunes.

Bon visionnage !

PROJET PARCOURS TRANS 2017 #1 – Ma première expérience de festivalier

Mathilde, Maxime, Jules, Ken, Ahmed, Ibrahima et Johan ne se connaissaient pas il y a encore quelques mois et s’étaie20171209_212651nt seulement déjà croisés sur leur lieu de vie : le Foyer de Jeunes Travailleurs de St-Malo. Sophie, qui est animatrice au foyer et fan des Trans avait envie de faire découvrir aux habitants du foyer le festival.

D’horizons différents, plusieurs jeunes se sont portés volontaires pour participer à un Parcours Trans.

Leur projet : donner de la couleur aux murs du foyer en y accrochant une exposition de leurs expériences : concerts, visites de sites, interviews d’artistes, de pros, ouverture de balance…

Mission réussie, «tout le monde s’arrête pour l’admirer » explique Sophie. « Pour des jeunes en FJT qui travaillent, ce temps a été une bouffée d’air, un changement dans le quotidien, ils se sont éclatés et ont découvert ce que c’était que d’être festivalier : ils disent qu’ils sont plus curieux ».

 

IMG_2287

Report – Conférence-Concert : Les Musiques Electroniques

Vendredi 10 octobre, à L’Aire Libre a eu lieu la première conférence-concert de la saison ; Pascal Bussy y présentait une conférence sur les musiques électroniques, suivi d’un concert du groupe Fragments et de DJ Azaxx qui illustraient ses propos en musique.

La séance scolaire, dans l’après midi a rassemblé plus de 200 personnes :  des patients du CMP de St Jacques De La Lande, des élèves de 3e des collèges Jean Moulin (St Jacques De La Lande), Les Chalais (Rennes) et de l’EREA Jean Bart (Redon), des élèves de 1eres du lycée Saint Joseph (Bruz), de 2nde et de 1eres et Terminales de l’option musique du lycée Bréquigny (Rennes). Ils ont donc pu découvrir cet univers particulier en commençant par les précurseurs, puis les évolutions techniques, pour arriver à un panorama des musiques électroniques d’aujourd’hui.

Le soir, environ 160 personnes sont venues écouter la conférence de Pascal Bussy et voir le concert de Fragments, suivi de DJ Azaxx dans un autre style, afin d’illustrer la diversité des musiques électroniques.

Retrouvez le dossier thématique ci dessous ou sur le site du Jeu de l’ouïe

Report – Conférence–Concert : Les Musiques Electroniques

DSC00313

Dans le cadre du Jeu de l’ouïe, le programme d’éducation culturelle et artistique de l’ATM, des collégiens de 4ème et 3ème des collèges Victor Segalen de Chateaugiron, St Etienne  de Cesson-Sévigné et Bourchevreuil de Cesson-Sévigné se sont retrouvés le vendredi 13 juin au centre culturel de Cesson-Sévigné pour assister à une conférence de Pascal Bussy sur les musiques électroniques, suivi d’un concert avec les artistes Rennais Les Gordon et Astrodynamics.

Le conférencier a d’abord commencé par présenter les précurseurs des musiques électroniques, ces « chercheurs de son », qui expérimentaient dans leurs laboratoires (Stockhausen, Schaeffer, Varèse…), créant des œuvres très particulières, inhabituelles pour les élèves.

Un extrait sonore d’un morceau marquant de chaque artiste présenté était diffusé afin d’illustrer les explications, permettant de constater les changements et évolutions, selon l’époque (Milieu du XXe jusqu’à Aujourd’hui), et le genre musical (de la musique concrète à la techno en passant par l’ambient). Les collégiens, en grande forme, ont vivement réagi à ce qui a été dit et montré.

Ils ont pu écouter des instruments ou machines de toutes sortes, mesurer l’ampleur des progrès techniques, comprendre les aspects propres à cette culture ; comme le concept du non-musicien ou le choix fréquent de l’anonymat ; découvrir l’univers riche des musiques électroniques à l’aide d’images, de sons et de vidéos.

La conférence fut suivie d’un concert de Les Gordon, dans une veine pop/electronica, qui envoûta la salle avec ses mélodies légères et ses samples intemporels. Ensuite, ce fut Astrodynamics, avec sa New Wave enrichie de lourdes basses et de sa voix ténébreuse, qui pris le relais ; finissant par faire descendre quasiment tout le monde sur scène. Les lives ont été très appréciés par les collégiens qui ont montré beaucoup d’enthousiasme, en applaudissant, chantant et dansant.

La séance du soir était tous publics, une cinquantaine de personnes est venue assister à la conférence-concert, dans une ambiance beaucoup plus calme que l’après midi. Les gens ont apprécié la qualité de l’intervention de Pascal Bussy, ainsi que les concerts ; ils étaient ravis en sortant.