Parcours saison 2017-2018 : Le blog anglais-français des élèves du lycée Chateaubriand

Cette année , les élèves de 1ère ES du lycée Chateaubriand à Rennes, se sont lancés le défi de réaliser un blog en anglais et en français sur l’Association Trans Musicales et son activité.

Pour cela les élèves sont venus voir une conférence-concert sur les fanfares aux Champs Libres, rencontrer l’équipe des Trans dans leurs bureaux, se sont initiés à la technique et ont plongé dans une journée entière dédiée aux musiques actuelles.

Pour voir le résultat de ce beau projet de 7 mois, rendez-vous ici : Current Musics !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Retour sur les journées de découvertes des musiques actuelles (JDMA)

Deux journées entièrement consacrées à la découverte des musiques actuelles et réservées aux collégiens et lycéens, ce sont les JDMA !

En partenariat avec les Champs Libres, l’ATM propose aux collèges et lycées d’assister à une conférence de Jérôme Rousseaux intitulée  » Panorama des musiques actuelles », de découvrir le pôle musique des Champs Libres, de rencontrer des artistes et d’assister à un concert sur la scène de l’Ubu.

Cette année, ces deux journées se sont déroulées le 01 et 22 mars 2016. Les groupes choisis étaient les mêmes que ceux programmés aux concerts-scolaires pour les écoles primaires : Kaviar Special et Her, groupes accompagnés dans le cadre des Rencontres Trans Musicales.

Témoignages :

La classe de 1ère option musique du Lycée Saint-Joseph à Bruz a participé à cette journée dans le cadre de leur parcours saison, quelques élèves ont témoigné sur cette journée :

 » Cette conférence m’a permis de mieux comprendre les origines de chaque type de musique et a également été rendue encore plus intéressante grâce à l’intervention d’un vrai groupe de rock garage, « Kaviar spécial », à qui nous avons pu poser des questions sur leur parcours. Cette conférence a aussi évoqué les moyens de se faire connaitre pour un groupe, qui sont surtout les concerts et les enregistrements. La journée s’est ensuite finie sur un concert de ce groupe, puis sur une petite pause nous permettant de discuter avec eux. »

Aymeric 17 ans.

Capture d’écran 2016-04-14 à 16.37.04

Marion Lisa 17 ans.

 

Retour en image sur le 01 et 22 mars :

 

Retour en vidéos :

https://www.facebook.com/jeudelouie

2014-2015 c’est fini ! Rendez-vous la saison prochaine.

Juillet 2015, il fait beau, il fait chaud, ça y est les vacances sont arrivées. Pendant que les professeurs et leurs élèves écoutent leurs albums préférés les doigts de pieds en éventail sur les plages de Cancale ou d’ailleurs, l’équipe de l’ATM organise secrètement les nouvelles actions de la saison 2015-2016.

Mais revenons sur les quelques faits marquants de l’année 2014-2015.

Les classes de ville

C’est au mois d’Avril que nous accueillons notre première classe de ville à l’Ubu.

On connaît tous les classes de mer, les classes de montagne, mais on entend rarement parler des classes de ville. Il s’agit pourtant du même principe ; mais au lieu d’emmener les élèves à la découverte d’un milieu naturel (mer, montagne), on les emmène à la découverte d’un milieu urbain.

Le parcours se fait autour d’une thématique particulière, en l’occurrence « les Arts et la culture ». Opéra, Radio, Parlement, toute la ville de Rennes est décortiquée.

Du CE1 au CM2, les enfants n’ont pas toujours entendu parler d’une salle de concert de musiques actuelles. C’est donc pour eux l’occasion de s’enrichir de nouvelles connaissances. Les élèves sont vite mis à l’aise : pendant qu’un petit groupe s’essaie à la billetterie et au vestiaire, un autre se creuse la tête pour répondre à un quizz ludique sur la ligne artistique de l’Ubu.

Récompensés par de magnifiques Ubu Tattoos, les enfants repartent les yeux brillants, l’oreille aiguisée et le sourire aux lèvres. Ils nous disent « à bientôt! » : quand ils seront plus grands, ils reviendront.

 

Conférence – concert de Cesson Sévigné

Le 07 Mai 2015, nous organisions une conférence-concert sur le thème du Rock Garage au Centre Culturel de Cesson-Sévigné.

Les 280 élèves arrivent surexcités à l’idée de voir un concert en pleine après-midi. Une fois installés, Pascal, le conférencier, se met en place au sein d’un brouhaha curieux et impatient. Le renouveau du Rock, le terme Rock Garage, les 10 commandements du Rock Garage… le genre est épluché, approfondi. Puis c’est le moment tant attendu par les jeunes : le concert ! Le groupe monte sur scène, quelques élèves courageux se placent dans la fosse. Quelques riffs ravageurs plus tard, les trois-quart des élèves sont debout et dansent.

Pan, le groupe Rock Garage rennais, nous confie n’avoir jamais eu une aussi bonne ambiance de concert. « On aurait cru être des Beatles ». La séance de dédicace est d’ailleurs électrique : les jeunes se pressent et se bousculent autour des quatre musiciens dans l’espoir d’obtenir une précieuse signature.

 

 

 

Journée de Découverte des musiques actuelles pour les collégiens

Ce matin aux Champs Libres, il a du monde. Mais pas du monde comme d’habitude ; aujourd’hui c’est spécial collégiens. En face d’eux, Jérôme Rousseaux, qui présente un panorama des musiques actuelles ; son histoire, ses icônes, ses codes… Il redonne les bases de ces styles dont les noms sont partout aujourd’hui mais pas toujours bien identifiés, permettant aux jeunes de (re)découvrir de nombreux artistes essentiels, des débuts des musiques noires américaines aux musiques électroniques.

Après avoir fait un petit zoom sur le rock des années 60, pour se mettre dans le contexte du concert de l’après midi, les discothécaires des Champs Libres sont invités à présenter leur métier et à répondre aux différentes questions par Jérôme et les élèves. Du choix des catalogues à l’organisation d’événements, il présentent toutes les facettes de ce travail peu connu des collégiens. Puis c’est le groupe Bikini Machine qui vient répondre aux questions et parler de leurs influences ; de Mike Patton à Ennio Morricone, les inspirations sont nombreuses pour ce groupe rennais dont la bonne humeur est communicative : le concert s’annonce bien.

C’est donc à l’Ubu que continue la journée, après avoir pris leur place et déposé leur affaires, les collégiens investissent la salle pour un concert qui leur est dédié. Les musiciens arrivent et l’ambiance se réchauffe. Les élèves mettent un peu de temps avant de rentrer dedans et oser danser, mais une fois libérés, n’hésitent pas à crier ou applaudir pour encourager le groupe, dont la musique en a fait twister plus d’un.

Une fois le dernier accord lâché, c’est au bar que les collégiens finissent leur journée. Les musiciens viennent discuter et faire l’habituelle séance de dédiaces, qui se révèle moins mouvementée que la veille avec les primaires, mais donne place à plus d’échanges… Et surtout beaucoup de selfies !

Conférence Concert : La Mythologie du Rock

Sur Bécherel, la nuit commence à tomber. Des petits groupes arrivent peu à peu au Théâtre, où l’accueil est convivial : ici, tout le monde se connaît. La salle, construite en 1937, offre un décor chaleureux, propice à cette soirée.

Une fois tout le monde installé, Jérôme Rousseaux annonce la couleur ; c’est bien de Rock’n’Roll dont il va être question ! En abordant son identité, ses instruments, ses postures, ses rituels, il nous emmène à travers l’histoire mouvementée du rock et tous ses artistes mythiques. Ce tour d’horizon donne lieu à un petit test : à chaque pochette d’album projetée par le conférencier, chaque membre du public est invité à lever une main s’il a acheté cet album à l’époque et les deux s’il l’a acquis depuis dans un autre format ou vu l’artiste en concert. Ce petit sondage fait bien réagir le public, qui montre un intérêt notamment pour Pink Floyd, les Beatles ou encore les Doors, avec quasiment toutes les mains levées.

Et vous ? N’hésitez pas à réagir en commentaire

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le concert du The 1969 Club conclu très bien cette soirée, illustrant bien la conférence. Inhabituel pour du rock, le public est assis, mais l’énergie dégagée par le set des rennais ne laisse personne indifférent et la plupart termine debout. C’est donc une réussite pour le groupe, qui vient ensuite discuter avec les curieux et vendre quelques exemplaires de leur nouvel album, Ivory, que vous pouvez retrouvez sur leur Bandcamp.

Trans Report : Jour 4

Samedi, aux champs libres, avait lieu la conférence concert « Portrait musical d’une ville : Manchester » présentée par Pascal Bussy et Vincent Arquillière et illustrée par le groupe Naked (On Drugs).

Les deux conférenciers ont présenté ce foyer majeur des cultures rock, soul et électro en commençant par le swing des années 30 et les chansons de l’après guerre jusqu’à aujourd’hui en passant par les années 80 et ses groupes cultes.


Les jeunes en parcours ont profité de cette dernière journée pour rencontrer des artistes et des professionnels afin de découvrir tout le processus d’organisation d’un festival.

Grâce à leurs appareils photos, caméras ou dictaphone, ils vont réaliser des restitutions de leur projet sous une forme libre, que vous pourrez retrouver sur ce blog.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Trans Report : Jour 3

Hier, les musiciens de Vaudou Game ont fait un concert devant des collégiens de toute l’Ille et Vilaine. L’occasion pour Peter Solo d’inviter sur scène son oncle Roger Damawuzan, considéré comme le « James Brown togolais », qui a mis l’ambiance dans la salle avec ce Funk vaudou qui met tout le monde d’accord.


Aux champs libres, il y avait une conférence-concert « La batterie : au coeur du rythme » avec Jérôme Rousseau et Tumi Mogorosi.


Les jeunes en parcours trans ont pu interviewer des artistes et professionnels dans les espaces dédiés au Village-Liberté et au Parc Expo dans le cadre de leurs projets menés en classe ou avec une structure jeunesse. Ils ont également assisté à des visites backstage et profité des concerts.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Trans Report : Jour 2

Hier, aux Champs Libres, il y avait une conférence-concert « Orient et Occident : une longue histoire de croisements musicaux » avec le conférencier Pascal Bussy et le groupe Alsarah & The Nubatones.

Pascal Bussy y a abordé les liens de parenté entre le jazz modal et les maqâm arabes, l’influences de certains rythmes méditerranéens sur le rock et exploré les liens entre ces deux univers à travers des musiciens comme Duke Ellington, John McLaughlin ou Susheela Raman. Il y avait tous les âges, des collégiens au plus anciens.

DSC02502


Pour les élèves des écoles primaires, il y avait un concert du groupe Dad Rocks!, dans la mythique salle de la Cité, qui vient de ré ouvrir après avoir accueilli les premières éditions du festival. C’était le premier concert pour la plupart des enfants, qui étaient enchantés.


Les jeunes en parcours trans ont commencé à investir les lieux du festival, des espaces d’interviews du Liberté aux backstage des grandes scènes du Parc Expo.

En journée, des groupes ont pu visiter le village pro, situé au Liberté, ce qui leur a permis de voir tous les stands, rencontrer des professionnels et prendre leurs repères. D’autres groupes ont assisté à des balances, à l’Etage ou à l’Ubu, afin de voir le travail des techniciens, ces « hommes de l’ombre ». Et pour bien se situer lors des concerts du soir, des visites du Parc Expo avaient lieu en après midi, permettant de découvrir toutes les propositions du festival avant l’arrivée du public.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Trans Report : Jour 1

Les 36emes Rencontres Trans Musicales de Rennes, c’est parti !

Hier après midi, à la Salle de la Cité, les enfants des centres de loisirs de la ville de Rennes ont assisté au concert du groupe Molotov Jukebox, en faisant comme les grands : ils ont pris des bouchons d’oreilles, leurs billets pour entrer, ils ont déposés leurs affaires au vestiaire…

L’ambiance était très joyeuse, les enfants ont adoré le concert, ainsi que la chanteuse qui est restée à la fin du concert pour une séance d’autographes.


Plus tard dans l’après midi, à l’Ubu ,un groupe de jeunes a assisté aux balances de Alsarah & the Nubatones dans le cadre de leur parcours trans. Leur projet est d’enregistrer tous les sons autres que de la musique et des interviews, ils ont donc capté les discussions du groupe avec les techniciens et autre bruits d’installations.

 

Retrouvez les reports des actions culturelles aux trans sur Le blog du Jeu de l’Ouïe

Report – Conférence-Concert : Les Musiques Electroniques

Vendredi 10 octobre, à L’Aire Libre a eu lieu la première conférence-concert de la saison ; Pascal Bussy y présentait une conférence sur les musiques électroniques, suivi d’un concert du groupe Fragments et de DJ Azaxx qui illustraient ses propos en musique.

La séance scolaire, dans l’après midi a rassemblé plus de 200 personnes :  des patients du CMP de St Jacques De La Lande, des élèves de 3e des collèges Jean Moulin (St Jacques De La Lande), Les Chalais (Rennes) et de l’EREA Jean Bart (Redon), des élèves de 1eres du lycée Saint Joseph (Bruz), de 2nde et de 1eres et Terminales de l’option musique du lycée Bréquigny (Rennes). Ils ont donc pu découvrir cet univers particulier en commençant par les précurseurs, puis les évolutions techniques, pour arriver à un panorama des musiques électroniques d’aujourd’hui.

Le soir, environ 160 personnes sont venues écouter la conférence de Pascal Bussy et voir le concert de Fragments, suivi de DJ Azaxx dans un autre style, afin d’illustrer la diversité des musiques électroniques.

Retrouvez le dossier thématique ci dessous ou sur le site du Jeu de l’ouïe

Présentation Mensuelle OCTOBRE

  • Au mois d’octobre, le jeu de l’ouïe vous propose une conférence-concert sur les musiques électroniques avec le conférencier Pascal Bussy, le groupe Fragments et DJ Azaxx.

Banniere 10 octobre

Déjà présentes dans la musique classique et « contemporaine », les musiques électroniques s’infiltrent dans les musiques actuelles dès les 60’s, d’abord le rock, la pop et le jazz, puis musiques noires, le rap, le reggae, sans oublier la dance music. Ses formes sont multiples, oscillant entre la transe et l’abstraction, du très commercial à l’avant-garde la plus radicale. En complément à cette présentation par Pascal Bussy, un concert du duo rennais FRAGMENTS, accompagné par l’ATM lors des Trans 2014. Leurs compositions éthérées se fondent sur des sons organiques et un piano cotonneux, propices à l’évasion. Rendez-vous ensuite dans le hall de L’Aire Libre pour un DJ set – assurément électronique – de DJ AZAXX, habitué des platines de l’Ubu.

GRATUIT . En collaboration avec L’Aire Libre (St-Jacques-de-la-Lande) – sur réservation au 02 99 30 70 70.


  • Egalement ce mois-ci, pour les établissements scolaires effectuant des parcours saison, il y aura aussi des initiations à la technique, avec des techniciens de l’Ubu, qui leur permettront de découvrir l’univers du son et de la lumière dans le spectacle.

Initiation à la technique

Lundi 13 Lycée Professionnel des Métiers de l’Energie et de l’Habitat – Vitré
Mardi 14 Ecole Primaire Clemenceau – Rennes
Mardi 14 Ecole Primaire Clemenceau – Rennes
Jeudi 16 Lycée Agricole Théodore Monod – Le Rheu
Jeudi 16 Lycée Professionnel Mendès France – Rennes

Report – Conférence–Concert : Les Musiques Electroniques

DSC00313

Dans le cadre du Jeu de l’ouïe, le programme d’éducation culturelle et artistique de l’ATM, des collégiens de 4ème et 3ème des collèges Victor Segalen de Chateaugiron, St Etienne  de Cesson-Sévigné et Bourchevreuil de Cesson-Sévigné se sont retrouvés le vendredi 13 juin au centre culturel de Cesson-Sévigné pour assister à une conférence de Pascal Bussy sur les musiques électroniques, suivi d’un concert avec les artistes Rennais Les Gordon et Astrodynamics.

Le conférencier a d’abord commencé par présenter les précurseurs des musiques électroniques, ces « chercheurs de son », qui expérimentaient dans leurs laboratoires (Stockhausen, Schaeffer, Varèse…), créant des œuvres très particulières, inhabituelles pour les élèves.

Un extrait sonore d’un morceau marquant de chaque artiste présenté était diffusé afin d’illustrer les explications, permettant de constater les changements et évolutions, selon l’époque (Milieu du XXe jusqu’à Aujourd’hui), et le genre musical (de la musique concrète à la techno en passant par l’ambient). Les collégiens, en grande forme, ont vivement réagi à ce qui a été dit et montré.

Ils ont pu écouter des instruments ou machines de toutes sortes, mesurer l’ampleur des progrès techniques, comprendre les aspects propres à cette culture ; comme le concept du non-musicien ou le choix fréquent de l’anonymat ; découvrir l’univers riche des musiques électroniques à l’aide d’images, de sons et de vidéos.

La conférence fut suivie d’un concert de Les Gordon, dans une veine pop/electronica, qui envoûta la salle avec ses mélodies légères et ses samples intemporels. Ensuite, ce fut Astrodynamics, avec sa New Wave enrichie de lourdes basses et de sa voix ténébreuse, qui pris le relais ; finissant par faire descendre quasiment tout le monde sur scène. Les lives ont été très appréciés par les collégiens qui ont montré beaucoup d’enthousiasme, en applaudissant, chantant et dansant.

La séance du soir était tous publics, une cinquantaine de personnes est venue assister à la conférence-concert, dans une ambiance beaucoup plus calme que l’après midi. Les gens ont apprécié la qualité de l’intervention de Pascal Bussy, ainsi que les concerts ; ils étaient ravis en sortant.

Concerts scolaires avec Le Vasco à l’Ubu

La semaine dernière, les écoliers de primaires et leurs aînés lycéens ont été impressionnés par la performance de Le Vasco entre électro, hip et trip-hop, hardrock ou rock.

Lundi 14 avril, concert pour les élèves d’écoles primaires

Mardi 15 avril, concert pour les lycéens

Journée de découverte des musiques actuelles autour des Juveniles

Mardi 18 février avait lieu une journée de découvertes des musiques actuelles en partenariat avec la Bibliothèque des Champs Libres. Y participaient 5 collèges de la région : les Chalais de Rennes, Morvan Lebesque de Mordelles, St Joseph de Bruz, Roger Vercel de Dinan et Gérard de Nerval de Vitré.

230 élèves étaient réunis dans la matinée à la salle de conférence des Champs Libres pour une rencontre autour des musiques actuelles, un entretien avec les discothécaires du pôle « Musiques » puis un échange avec les Juveniles. Le groupe donnait un concert l’après-midi même à l’Ubu pour les élèves présents ce jour là.JUVENILES-3 © Yann Morrison

Histoire des musiques actuelles

Pendant 1h30, Jérôme Rousseaux a présenté les différents courants des musiques actuelles en commençant par expliquer la différence entre celles-ci et les musiques dites « savantes ».

Blues, jazz, rock, soul, funk ou encore rap, chaque famille musicale a été passée en revue avec à l’appui des extraits audios ou vidéos (Cesaria Evora, Nirvana, Brel ou encore James Brown).

Une place toute particulière a été accordée à la musique électronique du fait de la venue du groupe de pop-électro : les Juveniles.

Le conférencier a également parlé du travail de l’artiste, de la rencontre avec le public (comment se fait-elle ? Quelles différences depuis l’arrivée d’internet, les différents médias à disposition des artistes, etc.), du code de comportement pendant les concerts (selon le lieu, le genre de musique ou d’artistes présents sur scène) et a terminé sa conférence en sensibilisant les collégiens aux risques auditifs.

Un conseil à retenir de cet entretien : «  Restez Curieux », conseil que répètera souvent Jérôme Rousseaux au cours de sa conférence pour inciter les élèves à « voir ailleurs », emprunter des cds aux Champs Libres, écouter d’autres univers musicaux que ceux proposés par les radios.

Après une courte pause, deux discothécaires du pôle « Musiques » des Champs Libres ont expliqué leur travail, leur parcours, ou encore leur choix et goûts musicaux et ont répondu avec attention aux différentes questions des élèves.

Arrivée très attendue des Juveniles.

C’est sous les applaudissements que les membres des Juveniles sont arrivés en fin de matinée, dans la salle de conférence des Champs Libres, pour répondre aux questions de Jérôme Rousseaux et des collégiens.

Ont été abordées les influences musicales du groupe (LCD Soundsystem, New Order, The Smiths) mais aussi littéraires (George Orwell, Jack Kerouac) puis les élèves ont, un à un, très impatients, posé des questions au groupe.

Très pertinents, les élèves ont posé des questions très différentes les unes des autres. De l’âge à partir duquel ils ont commencé à jouer à leur style vestimentaire en passant par le choix de la langue anglaise et de la musique électronique. Ou encore sur leur vie en tant que musiciens, rien n’a semblé échapper à des élèves curieux de tout.

Un vent de jeunesse à l’Ubu

Après avoir joué la veille devant des primaires, les Juveniles jouaient durant 1 heure à l’Ubu devant des collégiens impatients, la plupart ne connaissant que de nom ou de réputation le groupe rennais : « on en a entendu parler aux Trans.»

Après une demie-heure d’attente, le temps que chaque collégien puisse se faire une place au sein de la salle, le concert des Juveniles commence enfin à 14 heures. 1h de pop-électro résonne alors dans la salle pour le plus grand bonheur des collégiens.

Interrogés à la fin du concert, tous semblent avoir passé un excellent moment et découvert une musique certes inconnue mais qu’ils ont « adoré » : « on a tous dansé », « tout le monde a trouvé ça cool », « ça bougeait !! », « ça change de ce qu’on écoute mais c’est super bien ! »

Quant aux Juveniles eux-mêmes, ils avouent oublier qu’ils ne sont pas en condition de concert habituel (public jeune ne connaissant pas leur musique, concert donné l’après midi) mais aiment autant jouer devant ce public que devant celui « habituel de leur concert ». « On a passé un super moment, c’est à la fois marrant et excitant» dixit le bassiste.

« Restez Curieux »

Si lors de la conférence et de l’entretien avec les Juveniles, il a été conseillé aux jeunes de « restez curieux », c’est bien cette curiosité qui les a animé lors de cette journée, autant le matin que l’après midi. Beaucoup d’élèves ont apprécié la conférence sur les musiques actuelles, qui faisait également référence à leurs cours de musique, ont dit avoir «appris beaucoup sur les différents courants musicaux » ainsi que sur « la vie des artistes » et si la plupart connaissaient ces courants, ils ont découvert avec joie les Juveniles, et vont sans doute aiguiser leur curiosité après une journée pleine de découvertes à tout niveau.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jeanne Paqué

Conférence concert Littérature et musiques actuelles / The Enchanted Wood à Bécherel

tew-thereminN&BVendredi 7 février à Bécherel, le Théâtre a accueilli deux séances d’une conférence concert du Jeu de l’ouïe, une l’après-midi réservée aux publics scolaires et une seconde en soirée ouverte à tous.

La conférence sur la littérature et les musiques actuelles présentée par Pascal Bussy a été illustrée par un concert de The Enchanted Wood, groupe accompagné par l’ATM dans le cadre des 35èmes Rencontres Trans Musicales, en formation inédite.

La séance scolaire affichait « complet » puisque152 élèves de 4ème et 3ème du collège Thérèse Pierre de Fougères et du Collège Jacques Prévert de Romillé y ont participé. Il s’agissait pour la plupart de leur 1er concert lors duquel ils ont pu découvrir des instruments inhabituels tels que le thérémine ou encore la scie musicale.

Pour prolonger la conférence en classe, chaque élève est reparti avec le dossier d’accompagnement de la conférence.

1078561_660127414048336_957180741_o

Séance scolaire d’une conférence-concert sur la musique folk

P1120126Vendredi 12 avril, le centre culturel de Cesson-Sévigné a accueilli en partenariat avec l’ATM dès 14h, 200 élèves de 3ème du collège de Bourchevreuil et une vingtaine d’élèves du Lycée Sévigné. Ces élèves ont pu découvrir ce qu’est la musique Folk grâce à une conférence présentée par Jérôme Rousseaux et un concert du groupe écossais Haight Ashbury de passage en France.

P1120135Un dossier d’accompagnement de la conférence a été remis à chaque élève (et est en téléchargement ici).

Et en bonus, chaque classe a pu repartir avec son affiche sérigraphiée dédicacée par chaque membre du groupe.

Plus d’infos sur le programme de cette conférence-concert ici.

Ce diaporama nécessite JavaScript.