Parcours Trans #2 – Trans’Me’sicales

Des jeunes de la MAPAR (Maison d’Accueil du Pays de Redon) ont réalisé un Stop Motion à partir des photos prises lors de leur journée aux dernières Rencontres Trans Musicales de Rennes. Découvrez le résultat de leur projet, un parcours riche en découvertes.

C’est l’histoire d’une bande de jeunes qui n’avait jamais entendu parler des Trans. Quand je dis Trans, c’est genre les Transmusicales tu vois, pas les Trans’ comme en Thaïlande. Non je précise parce que bon, on ne sait jamais avec vous, mesquins comme vous êtes. Bref, je me perds déjà…

Du coup, je parlais d’une bande de résidents, un groupe de jeunes travailleurs, en fait ils habitent à la MAPAR, c’est à Redon dans le sud du département le meilleur de la France, l’Ille-et-Vilaine. Mais c’est un peu aussi en Loire-Atlantique et dans le Morbihan, c’est un carrefour de trois départements. Quand je dis Carrefour, c’est genre la réunion de trois trucs, par un carrefour genre supermarché. Non mais on ne sait jamais avec vous… 

Bref, du coup ils ont décidé de découvrir ce festival Rennais, un festival plus âgé qu’eux, c’est pour dire. Alors ils se sont réunis, ils ont avec l’aide de leur animateur rempli des dossiers, écrit des textes, écouter tous les artistes, se sont entrainés à des interviews et ils ont fait des votes. Comme ça ils étaient tous d’accord sur ce qu’ils allaient faire, ensemble. Alors, après quelques réunions, cette bande était grave opé’ sur leur planning. 

Et puis le big day est arrivé, c’était un samedi de début décembre. Et franchement, la journée était tellement bien remplie, que ces jeunes et bien ils n’ont pas vu le temps passer. Ils ont rencontré des artistes de oufs, des journalistes, et ils ont même été voir une balance. Quand je dis balance, c’est pas le type qui va te dénoncer, c’est le moment où les instruments sont calés. Non je précise, parce qu’avec vous hein…

Et puis, pour finir en beauté, après avoir découvert la ville de Rennes (bien classe au fait), ils ont été voir les concerts au parc expo. De la pure folie. Genre, sur une échelle de 1 à 10, un bon kiff de niveau 8 et demi (ouais pas 10, parce qu’ils ont pu faire que le samedi tu vois). Il faisait froid, c’est vrai, mais l’ambiance des musicos rencontrés en interview l’après-midi les réchauffaient une fois sur scène. Blutch, Islam Chipsy, et surtout Vaudou Game, pour la bande c’était un moment inoubliable. J’AI SENTI comme le disait le grand chanteur Vaudou. Ils ont bien senti même.

MAPAR de Trans’ quoi.

 

Aurélie, Elizabeth, Valentin, Matias, Marine, Jesus, Et Gwenn.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s