Report – Les Journées du Patrimoine à l’Ubu

Dans le cadre des Journées du patrimoine, l’Ubu a ouvert ses portes aux structures scolaires et socio-culturelles pour des visites de la salle, qui accueillait pour l’occasion différentes expositions retraçants l’histoire des Trans et de l’Ubu.

Bache-Ubu_Web_def

Dans l’entrée, on pouvait retrouver des anciens programmes de l’Ubu, des noms d’artistes passés, et un historique de l’ouverture de la salle (1987) à aujourd’hui. Dans le bar étaient présentées des oeuvres acquises par l’ATM, des livres d’or signés par des artistes emblématiques et des vitrines avec les premiers événements organisés par l’association. Dans la salle, 35 photos étaient exposées, une par année, des premiers concerts à la Salle de la Cité avec des groupes d’abord locaux (Marquis de Sade, L’Ombre Jaune…) aux stars mondiales accueillies dans la Salle Omnisport (aujourd’hui le Liberté) puis au Parc Expo, avec des noms mythiques comme Bo Diddley, Nirvana, Daft Punk, Public Enemy, Beastie Boys… Dans le restaurant, une vidéo retraçant l’histoire des Rencontres Trans Musicales était projetée, avec des concerts et interviews d’artistes marquants.

De mercredi à vendredi, différents établissements ont pu visiter l’Ubu : l’école Camille Claudel, l’école Liberté, le Centre Social de Cleunay, le collège Morvan Lebesque (Mordelles), le lycée Bréquigny, le lycée Mendes France et le lycée Victor et Hélène Basch. Vous pouvez retrouver des impressions des lycéens sur leur visites ICI et ICI.

Le jeudi soir, le Blind Test 35 ans de Trans, animé par The 1969 Club, a attiré des habitués et curieux autour de morceaux de groupes passés aux Trans depuis 1979. Le vendredi soir avait lieu un plateau radio en partenariat avec Radio Campus et Canal B, qui donnait la parole à 3 groupes rennais : Mister Wallas, Güz II et Superets qui ont assuré chacun un showcase de 15 minutes, entrecoupés d’interventions d’acteurs culturels locaux.

Le week end, la salle était ouverte au public pour des visites libres ou guidées. La plupart des visiteurs ne connaissaient pas ou très peu cette salle, dédiées aux musiques actuelles depuis 1987. C’était donc l’occasion d’écouter les explications et anecdotes de Béatrice Macé (co-directrice de l’ATM depuis les débuts), de voir l’exposition, de découvrir les backstages, les loges et le restaurant…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous pouvez retrouvez les interviews d’artistes diffusées dans les loges ICI, celles de Jean-Louis Brossard, le programmateur ICI et découvrir l’histoire du festival sur le site www.memoires-de-trans.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s