Le Lycée Descartes s’initie à la technique à l’Ubu

initiation technique ubu-14

Cette année, les élèves de 1ère STMG (Science et Technique du Management et de la Gestion) du lycée Descartes de Rennes participent à un parcours saison + Trans dans l’objectif de découvrir toutes les facettes de la création d’un concert et d’un festival.

Accompagnés de leur professeur d’anglais, 13 élèves sur 27 ont découvert « l’envers du décor », grâce à une initiation à la technique, mardi 15 octobre, à l’Ubu. Ils espèrent, avec ce parcours,  pouvoir créer un événement au sein de leur lycée pour la fin de l’année. Ils travaillent également sur les termes anglais utilisés dans le milieu de la musique et c’est justement leur professeur de langue, M. Bouchet, qui les accompagne en cette matinée.

Tous ont pris de quoi noter afin de ne rien perdre de cette heure et demie, et leur professeur a également prévu une caméra et un dictaphone. Cela pour, m’explique-t-il, pouvoir faire une restitution des différentes actions du parcours à la fin de l’année.

 

Comment ça marche ?

Assis sur l’estrade de l’Ubu, c’est avec attention qu’ils écoutent Marine et Tune, un des régisseurs, leur expliquer le fonctionnement de la salle, la création des Rencontres Trans Musicales de Rennes et leur décrire les musiques actuelles. Les questions fusent et donnent lieu à un débat sur les celles-ci (« Est-ce que le rock est encore actuel ? » ou encore « l’électro et le rap, c’est des musiques actuelles ? ») pour pouvoir comprendre les différences entre musiques amplifiées et musique « classique ».

Let’s go to backstage

Alors que M. Bouchet, le professeur intervenant, vient de donner la caméra à un élève et le dictaphone à un autre, la classe se dirige vers les loges et le restaurant. Intéressés, les élèves écoutent et notent attentivement les explications de Tune sur la mise en place d’un concert (par exemple comment se passe l’accueil des artistes et leurs demandes que ce soit au niveau du « catering » ou de la technique). L’explication se fait en partie en anglais et le professeur en profite pour noter sur un tableau les termes  anglophones utilisés par le régisseur pour ensuite les retravailler en cours avec ses élèves . Leurs notes serviront à une mise en commun avec l’autre partie de la classe présente l’après-midi et les captations vidéos et audio à une restitution à la fin du parcours. Le tout, espère M. Bouchet, en anglais. Chaque élève prend donc bien soin de ne rien rater et intervient à plusieurs moment pour s’interroger sur la mise en place d’un concert, de la programmation à l’évènement.

On monte, on câble, on chante

C’est maintenant l’heure du montage et du câblage de la batterie dit « patch » en anglais. C’est dans une ambiance détendue que les élèves participent à la mise en place de la batterie et des micros sur scène. « Oh yeah » s’exclame un élève qui s’est déjà saisi d’un micro lorsque Tune envoie différents effets dans les voix,  « J’veux les mêmes en cours pour captiver mes élèves » dit alors le prof en riant. Ayant posé leurs carnets et leur stylos, c’est sur le son de « Oh Happy Day » chanté par deux élèves aux micros qu’ils vont rejoindre de nouveau la salle.

« All right ? » « All right ! »

Prise de note à nouveau lors des explications et de la traduction des termes anglais utilisés par Tune sur scène. Il leur remet également des exemples de fiches techniques  et une fiche présentant la synoptique du signal sonore afin de mieux comprendre ce qui vient de se dire. Toujours aussi motivés, les élèves se dirigent maintenant vers la console son de la façade après avoir bougé en rythme sur le son de « runnin’ » de Sinkane (présent aux Trans l’an passé). Pour pouvoir travailler plus facilement sur la mise en commun, M. Bouchet n’hésite pas à poser des questions sur toute la partie technique d’un concert ainsi que sur les différents fonctionnements de la salle, de la scène ou encore de la console son et lumière. Toujours attentifs et studieux, c’est avec admiration que les élèves découvrent les différents types de lumières utilisés sur la scène et dans la salle : « magnifique » peut-on entendre de la part de certains élèves qui admirent les différences de couleurs dans l’éclairage.

Une découverte sous les applaudissement

Alors qu’ils s’apprêtent à partir et que leur professeur leur rappelle d’avoir bien en tête tout ce qui se dit ce matin, les élèves me confient avoir passé tous une très bonne matinée, d’avoir découvert « l’envers du décor » et c’est en applaudissant Tune et en le remerciant chaleureusement, ainsi que Marine, qu’ils repartent vers le lycée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jeanne Paqué

Publicités

Initiation à la technique pour les Terminales Scientifiques du Lycée Anita Conti : le parcours du son

Cette année, des élèves du lycée d’Anita Conti de Bruz travaillent sur le parcours du son, de la création sonore jusqu’à sa diffusion sur scène voire dans les médias puisqu’une autre classe du même lycée (option ISN : Information et Technique du Numérique) s’intéresse à l’aspect numérique et juridique de la diffusion sonore.

Avec ce parcours, M. Le Mignon, enseignant de physique souhaite ainsi favoriser la découverte des métiers de la musique. L’an passé, 3 élèves qui avaient participé à ce même parcours se sont orientés vers les métiers de la sonorisation. Nous n’avons plus qu’à espérer qu’en plus d’une belle découverte, cette saison puisse également créer de nouvelles vocations !

IMG_0180

Place à la découverte !
Ce lundi 7 octobre à l’Ubu, les élèves de Terminales S ont donc participé à la première action de leur parcours de découverte des musiques actuelles de la saison. (plus d’infos sur les parcours ici : http://www.jeudelouie.com/edition-scolaire/)

Découverte du « Backstage »
19 élèves ont donc fait leurs premiers pas dans la salle de l’Ubu et après avoir écouté la présentation de l’ATM et de ce que sont les musiques actuelles, c’est d’un pas assuré qu’ils ont visité le bar, la cantine et les loges tout en portant une oreille attentive aux diverses explications sur la fonction et l’histoire de ces lieux.

On s’active autour de la batterie !
Un véritable mouvement s’installe lorsque les élèves montent sur scène et c’est avec joie que les élèves participent au montage d’une batterie et au câblage des micros de celle-ci sous les conseils avisés de Tune, un des régisseurs de la salle.
Après un quart d’heure de patch (mise en place et câblage des micros pour les instruments, en l’occurrence ici la batterie), la voix de certains élèves musiciens commencent à se faire entendre au sujet de leurs goûts musicaux et même pour certains de leur propre groupe de musique. Enfin, vient le tour de la présentation de la console de son et lumière, située côté façade.

SL370139

On balance le son !
De la scène à la salle, les élèves se font plus actifs et c’est, concentrés, qu’ils écoutent les différentes sonorités de la salle aux côtés de Tune qui envoie du son. Il s’agit de montrer les différents effets sur les voix et instruments des musiciens lors de leur concerts. Conquis, les lycéens n’hésitent plus à poser des questions sur les différences de décibels et autres détails techniques sur le travail de l’ingénieur du son.

Une belle découverte pour chacun
« On a été initié à plein de choses » me dit un élève à la fin de l’initiation lorsqu’un de ses camarades s’essaie à la batterie.

Chacun semble donc très satisfait et heureux d’avoir participé à cette heure et demi d’initiation et même si les élèves auraient aimé que cela dure plus longtemps, ce n’est que partie remise et cela prouve bien l’intérêt et l’enthousiasme partagés lors de cette après midi à l’Ubu.

Jeanne Paqué (contributrice bénévole)

L’école la Poterie à la découverte de la régie de concert

Image

Pour la rentrée 2013, une classe de l’école la Poterie de Rennes, a pu pousser les portes de l’Ubu pour une initiation à la technique, dans le cadre d’un parcours saison du Jeu de l’ouïe.

IMAG0436Ainsi, vendredi 27 septembre, 22 élèves ont eu le privilège de visiter la salle de concert jusque dans les zones habituellement interdites au public : coulisses, espace de stockage du matériel, restaurant et bien sûr la régie technique ! Divisée en deux groupes, un premier qui est venu le matin et le second l’après-midi, cette classe particulièrement curieuse, a eu l’occasion de comprendre le fonctionnement d’une console son, l’intérêt d’une fiche technique, d’un plan de feu et l’utilisation d’un patch. Le régisseur général a donné de précieuses explications en réponse aux questions qui fusaient tout au long de la visite. Pour ces jeunes pousses, l’organisation d’un concert n’est plus un mystère…

Parcours thématiques sur l’année 2013-2014

Immense succès pour les parcours thématiques pour cette année 2013-2014 puisque le dispositif affiche complet et a même dépassé très largement le nombre de demandes jamais reçues !

Plus 600 élèves de 23 établissements scolaires issus de tout le département vont participer à 25 parcours cette année : 15 parcours saison + Trans et 10 parcours saison.

Nous accompagnerons cette année :
Ecole La Poterie – Rennes
Ecole Marie Pape Carpantier – Rennes
Collège Adoration – Rennes
Collège des Gayeulles – Rennes
Collège Gérard de Nerval – Vitré
Collège Jacques Brel – Noyal sur Vilaine
Collège les Chalais – Rennes
Collège Morvan Lebesque – Mordelles
Collège St Joseph – Bruz
Collège Thérèse Pierre – Fougères
Dispositif Vivre son collège autrement du Conseil Général
EREA – Redon
Lycée Anita Conti – Bruz
Lycée Descartes – Rennes
Lycée Jean-Marie de la Mennais – Retiers
Lycée Jacques Cartier – St Malo
Lycée Jean Jaurès – Rennes
Lycée Jeanne d’Arc – Rennes
Lycée La Champagne – Vitré
Lycée Sévigné – Cesson-Sévigné
Lycée Théodore Monod – Le Rheu
Lycée Victor Hélène Basch – Rennes
MLDS du Lycée Charles Tillon – Rennes

À suivre …